Sport › Autres sports

Jeux de Maputo 2011: Le Cameroun fait profil bas dans six disciplines

Les cyclistes, les handballeurs, les basketteurs et les pratiquants de CanoĂ«-Kayak, de l’handisport et du tennis de tables sont bredouilles

Si le Cameroun a dĂ©jĂ  remportĂ© 20 mĂ©dailles aux 10ème Jeux africains qui s’achèvent ce week-end du cĂ´tĂ© de Maputo, ce fut essentiellement dans les disciplines de boxe, karatĂ©, athlĂ©tisme, volleyball et judo. Dans les autres disciplines (Basket-ball, CanoĂ«-kayak, Cyclisme, handball, handisport, tennis de table), les camerounais n’ont pas pu accĂ©der au podium. Notamment en basket-ball. Uniquement reprĂ©sentĂ© en dames, dans la capitale mozambicaine, le basket-ball camerounais n’a pas produit des Ă©tincelles. Les joueuses du sĂ©lectionneur de nationalitĂ© italienne, Fabio Fossati, terminent le tournoi de basket-ball des Jeux Africains de Maputo Ă  la 9ème place. Alors qu’Ă  Maputo, la balle orange comptait 12 Ă©quipes chez les dames. Autres athlètes dĂ©cevants, les handballeurs. Ils ont Ă©tĂ© Ă©liminĂ©s en quart de finale par le SĂ©nĂ©gal, mardi dernier. (23-25). Les handballeurs ont mal gĂ©rĂ© la fin de match. Ils menaient de quatre points, Ă  deux minutes de la fin de la partie. Les handballeurs qui venaient dans la capitale mozambicaine pour faire mieux qu’aux Jeux Africains d’Alger 2007, oĂą ils avaient Ă©tĂ© Ă©liminĂ©s au premier tour, Ă©taient tout de mĂŞme abattus, au coup de sifflet final. Mais les dames, qui se sont qualifiĂ©es pour les demi-finales mercredi dernier, ont l’occasion de sauver l’honneur du handball camerounais Ă  Maputo.

La principale chance de mĂ©daille camerounaise en tennis, de table, Sarah Nana Anffou a Ă©chouĂ© au stade des quarts de finale dans la rubrique simple dames. La pongiste associĂ©e Ă  son compatriote Ebode Bilongo, en double mixte, est sortie au mĂŞme stade de la compĂ©tition. Tandis qu’en simple messieurs, Ebode Bilongo et Viang Bengono n’ont pas dĂ©passĂ© le stade des quarts de finale aux Jeux Africains de Maputo. Ces deux pongistes, Ă©galement associĂ©s en double messieurs, ont Ă©tĂ© Ă©liminĂ©s en 64e de finale. Mais malgrĂ© ces Ă©liminations en cascade, le tennis de table camerounais a obtenu sa qualification pour les Jeux Olympiques de Londres 2012, Ă  travers Sarah Anffou Nana. Puisqu’un tournoi qualificatif pour les JO de Londres Ă©tait organisĂ© dans la capitale mozambicaine, en marge des Jeux Africains, avec pas moins de huit pays engagĂ©s. Le baptĂŞme du feu du Cameroun en canoĂ«-kayak, aux Jeux Africains, n’a pas Ă©tĂ© un coup de maĂ®tre. Puisque les quatre reprĂ©sentants camerounais en sports nautiques n’ont remportĂ© aucune mĂ©daille. Les compĂ©titions de canoĂ«-kayak qui se disputaient prĂ©cisĂ©ment au Lac de Chidenguele, une ville situĂ©e Ă  270 kilomètres de la capitale mozambicaine, ont tout de mĂŞme vu un pagayeur camerounais terminer au pied du podium. Puisque Alfred Rodrigue Dipoko Dikongue s’est classĂ© 4ème en canoĂ«. Un classement qui peut laisser des espoirs pour le futur, sur le plan international, quand on sait que c’Ă©tait la première fois que le Cameroun Ă©tait alignĂ© dans cette compĂ©tition aux Jeux Africains.

Le sport pour personnes handicapĂ©es, oĂą le Cameroun Ă©tait engagĂ© en athlĂ©tisme, n’a pas rapportĂ© de mĂ©daille. Mohamed Garba (aveugle) engagĂ© sur 400 m plat et Jean Solange Ava (handicapĂ© moteur) en lice sur 1500 m en fauteuil roulant, ont tous deux Ă©tĂ© Ă©liminĂ©s pendant les sĂ©ries. Les deux athlètes qui Ă©taient les principales chances de mĂ©dailles camerounaises d’handisport aux Jeux Africains de Maputo, ont Ă©tĂ© Ă©liminĂ©s pour des raisons diverses. Sur le 400 m, Mohamed Garba a Ă©tĂ© disqualifiĂ© pour confusion de couloir. Alors que Jean Solange Ava, a Ă©tĂ© battu par des athlètes plus rapides que lui sur 1500 m. Le cyclisme camerounais, comme d’habitude aux Jeux africains, a déçu. Les hommes du prĂ©sident François NjellĂ© sont rentrĂ©s bredouilles de Maputo. AlignĂ©s dans trois catĂ©gories, Ă  savoir la course contre la montre individuelle, la course contre la montre par Ă©quipe et la course en ligne, les camerounais n’ont rien rĂ©coltĂ©. Dans la course contre la montre individuelle, le directeur technique national de cyclisme, Jean Philippe Duraka, a expliquĂ© la contreperformance des cyclistes camerounais, par l’absence des vĂ©los adaptĂ©s pour ce type de course. Les algĂ©riens et les sud-africains ont les engins de la mort. Nous ne pourrons pas rivaliser avec eux, confie en substance le Dtn Duraka, qui a tout de mĂŞme vu son cycliste Arthus Tella prendre la 12e place de la course contre la montre individuelle. Camzong Abessolo, l’autre coureur camerounais engagĂ© sur le chrono a obtenu la 16e place. Alors que lors de la course en ligne, Damien Tekou, qui Ă©tait le cycliste camerounais le mieux classĂ© a terminĂ© 16ème.


Adam Idrissa a remportĂ© l’or lors du 200 mètres

Jean Jacques Ewong/journalducameroun.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut