International › AFP

Julian Assange: les grandes dates de la bataille judiciaire

Voici les principales dates de la bataille judiciaire du fondateur de WikiLeaks, l’Australien Julian Assange, contre lequel les poursuites pour viol ont Ă©tĂ© abandonnĂ©es vendredi par la justice suĂ©doise:

– RĂ©vĂ©lations et mandat d’arrĂŞt –

– 26 juillet 2010: la presse mondiale publie 70.000 documents confidentiels sur les opĂ©rations de la coalition internationale en Afghanistan diffusĂ©s par le site internet WikiLeaks. Fin octobre, 400.000 rapports concernant l’invasion amĂ©ricaine en Irak sont publiĂ©s.

– 18 novembre 2010: la Suède lance un mandat d’arrĂŞt europĂ©en Ă  l’encontre de Julian Assange dans le cadre d’une enquĂŞte pour viol et agression sexuelle prĂ©sumĂ©s de deux SuĂ©doises. Assange nie les faits, qui remontent au mois d’aoĂ»t 2010, et assure que les jeunes femmes Ă©taient consentantes.

– 28/29 novembre 2010: la presse mondiale publie le contenu de quelque 250.000 câbles diplomatiques amĂ©ricains dĂ©voilĂ©s par WikiLeaks.

– 7 dĂ©cembre 2010: Assange se livre Ă  la police britannique. Il est dĂ©tenu neuf jours puis assignĂ© Ă  rĂ©sidence dans le Suffolk (est de l’Angleterre).

– 24 fĂ©vrier 2011: un tribunal londonien valide la demande d’extradition Ă©mise par la Suède, qui sera confirmĂ©e en appel en novembre. Assange redoute d’ĂŞtre Ă  terme extradĂ© aux États-Unis et d’y encourir la peine de mort, en raison de la publication par son site des documents secrets amĂ©ricains.

– RĂ©fugiĂ© Ă  l’ambassade d’Equateur –

– 19 juin 2012 : pour Ă©chapper Ă  l’extradition et après avoir Ă©puisĂ© tous ses recours, l’ancien hacker se rĂ©fugie Ă  l’ambassade d’Équateur Ă  Londres oĂą il demande l’asile politique, accordĂ© en aoĂ»t par les autoritĂ©s Ă©quatoriennes.

– 25 octobre 2013: Quito exige un sauf-conduit de Londres pour qu’Assange se rende en Équateur.

– 16 juillet 2014: un tribunal de Stockholm maintient le mandat d’arrĂŞt europĂ©en, dĂ©cision confirmĂ©e en appel en novembre.

– Les Nations Unies saisies –


-12 septembre 2014 : Assange dĂ©pose plainte contre la Suède et la Grande-Bretagne auprès d’un groupe de travail sur la dĂ©tention arbitraire (WGAD), organisme mandatĂ© par l’ONU, pour faire reconnaĂ®tre son confinement dans l’enceinte de l’ambassade Ă©quatorienne comme une dĂ©tention illĂ©gale.

– 25 fĂ©vrier 2015: l’avocat d’Assange dĂ©pose un appel devant la Cour suprĂŞme suĂ©doise pour annuler le mandat d’arrĂŞt, rejetĂ© en mai.

– mars 2015: après avoir longtemps exclu un interrogatoire Ă  Londres, les magistrats suĂ©dois acceptent de se dĂ©placer.

– 13 aoĂ»t 2015: une partie de l’affaire, prescrite, est classĂ©e sans suite par la justice suĂ©doise, mais Assange doit toujours rĂ©pondre des accusations de viol.

– 21 janvier 2016: l’Equateur rejette la demande de la justice suĂ©doise d’interroger Assange, indiquant vouloir lui-mĂŞme procĂ©der Ă  l’interrogatoire.

– 5 fĂ©vrier 2016: le groupe de travail de l’ONU estime que l’ex-hacker est victime d’une « dĂ©tention arbitraire » et appelle la Suède et le Royaume-Uni Ă  l’indemniser. Les deux pays rejettent l’avis, non contraignant.

– 16 septembre 2016: pour la huitième fois en six ans, un tribunal suĂ©dois dĂ©boute Assange et maintient le mandat d’arrĂŞt europĂ©en.

– Vers un Ă©pilogue ? –

– 14 novembre 2016: Assange est finalement auditionnĂ© pour la première fois par la justice. Un procureur Ă©quatorien l’interroge pendant deux jours en prĂ©sence d’une magistrate suĂ©doise.

– 12 janvier 2017: Assange se dĂ©clare prĂŞt Ă  ĂŞtre extradĂ© vers les Etats-Unis en cas de libĂ©ration de Chelsea Manning, condamnĂ©e pour avoir transmis plus de 700.000 documents confidentiels Ă  WikiLeaks. L’ex-soldat est libĂ©rĂ©e le 17 mai.

– 19 mai 2017: le parquet suĂ©dois annonce qu’il classe sans suite l’enquĂŞte pour viol prĂ©sumĂ© contre Assange. La police britannique prĂ©cise qu’elle arrĂŞtera l’Australien s’il sort de l’ambassade car il n’a pas respectĂ© en 2012 les conditions de sa libertĂ© sous caution.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut