PersonnalitĂ©s â€ș Jeunes talents

Killa Mel, une vie de rappeur

Le jeune artiste camerounais de la diaspora annonce la sortie d’un titre inĂ©dit pour fin novembre 2013

Le jeune artiste Killa Mel, de son vrai nom NdoumbĂ© Armel est un rappeur nĂ© le 09 Juin 1984, et a grandi dans la ville de Douala, au Cameroun. Durant un parcours scolaire paradoxal oĂč se cĂŽtoient excellents rĂ©sultats et problĂšmes rĂ©currents de conduite, il aura frĂ©quentĂ© de la 6e en Terminale, cinq Ă©tablissements diffĂ©rents, mais obtiendra nĂ©anmoins Ă  la clĂ©, un BaccalaurĂ©at G2 avec mention, avant de se lancer dans des Etudes supĂ©rieures en ComptabilitĂ©.

Et le Rap alors ? Ce style musical et Killa Mel, forment un vrai couple. Car depuis les hits underground « L’Histoire » et « Killa Mel » paru en 2005, puis « On est al », son tout premier single diffusĂ© en radio un an plus tard, « Killashnikov » va peu Ă  peu imposer sa marque toute simple et reconnaissable en plein brouillard sibĂ©rien : Une Ă©criture aussi profonde que dĂ©jantĂ©e, articulation traduisant dĂ©sinvolture et fiertĂ©. Un flow nonchalant et fluide mettant en Ă©vidence la technique et le placement trĂšs particuliers de l’Artiste, le tout saupoudrĂ© de ce timbre vocal plus grave qu’une bass, rappelant un septuagĂ©naire ayant fumĂ© de la Havane toute sa vie. Par la puissance de ses paroles, ses enregistrements solos, ses apparitions en featuring et ses prestations scĂ©niques, « Don Killeone » gravira Ă  un rythme impressionnant les Ă©chelons pour se retrouver considĂ©rĂ© par les aficionados, comme l’une des, sinon la figure de proue de la nouvelle gĂ©nĂ©ration de la scĂšne Hiphop au Cameroun, et ce avant mĂȘme la sortie de son 1er album.

Killa Mel, une vie de rappeur

www.journalducameroun.com)/n


Krotal, Sultan Oshimihn, Mac Tyer, la lĂ©gende Alpha Blondy, et tout rĂ©cemment Soprano, autant de pointures de la Culture urbaine qui ont ĂŽtĂ© le chapeau devant le talent de ce rappeur faisant le plein Ă  chacun de ses concerts, et dont la base de fans est aujourd’hui des plus solides dans sa ville d’origine, dans les villes les plus branchĂ©es Rap. Mais l’Ă©pisode qui aura marquĂ© les esprits au fer rouge est ce mythique freestyle sur les ondes de la radio Nostalgie avec Booba, lors de son passage Ă  Douala en Avril 2008. Quelques mois plus tard, le 27 Novembre 2008, il sort sous son propre label Kov Rekordz, l’album de Rap camerounais le mieux cĂŽtĂ© Ă  ce jour : « Vert-Rouge-Jaune dans le Noir » dont sont extraits les classiques « Killintro » et « Dernier Banc ».

Killa Mel

www.journalducameroun.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut