International › AFP

La Suède abandonne les poursuites pour viol contre Julian Assange

Pas d'image

L’affaire Assange a connu vendredi un rebondissement spectaculaire avec l’abandon en Suède des poursuites pour viol contre le fondateur de WikiLeaks, rĂ©fugiĂ© depuis 2012 Ă  l’ambassade d’Equateur Ă  Londres pour Ă©chapper Ă  une extradition.

Le volet suĂ©dois de cette saga judiciaire a sans doute trouvĂ© lĂ  son Ă©pilogue, au terme d’une âpre bataille de procĂ©dures et de communication dont les enjeux dĂ©passent amplement le cadre de cette affaire instruite Ă  Stockholm.

Julian Assange, qui s’est toujours dĂ©fendu des accusations de viol, dĂ©nonce une manoeuvre pour le faire extrader vers les Etats-Unis, oĂą cet Australien risque d’ĂŞtre poursuivi pour la publication de documents militaires et diplomatiques confidentiels.

Le gouvernement Trump a affirmĂ© en avril que son arrestation Ă©tait une « prioritĂ© ». Et selon des mĂ©dias citant des responsables amĂ©ricains, les Etats-Unis sont en train de monter un dossier d’accusation.

Devant la presse Ă  Stockholm, la procureure Marianne Ny a annoncĂ© avoir « dĂ©cidĂ© de classer sans suite l’enquĂŞte pour viol prĂ©sumĂ© contre Julian Assange » et requis la levĂ©e du mandat d’arrĂŞt europĂ©en qu’il tentait depuis 2010 de faire annuler.

La magistrate a expliquĂ© avoir jetĂ© l’Ă©ponge en raison de l’inefficacitĂ© d’une procĂ©dure exceptionnellement longue et non pas Ă  la lumière de faits nouveaux sur le fond de l’affaire.

« Toutes les possibilitĂ©s de faire avancer l’enquĂŞte ont Ă©tĂ© Ă©puisĂ©es (…) et il n’apparaĂ®t plus proportionnĂ© de maintenir la demande de placement en dĂ©tention provisoire par dĂ©faut de Julian Assange ni le mandat d’arrĂŞt europĂ©en », a-t-elle fait valoir dans ses rĂ©quisitions.

– ‘Victoire totale’ –

« C’est une victoire totale pour Julian Assange. Il est libre de quitter l’ambassade quand il veut », s’est rĂ©joui un avocat suĂ©dois de M. Assange, Per Samuelsson. « Il est naturellement heureux et soulagĂ©. Mais il critique le fait que cela ait durĂ© aussi longtemps », a-t-il dĂ©clarĂ© Ă  la radio suĂ©doise SR.

Cet avocat a racontĂ© que l’Australien lui avait Ă©crit par SMS : « SĂ©rieux, oh mon dieu ».

Julian Assange a diffusé sur Twitter une photo de lui-même tout sourire.

Pour Christophe Marchand, membre de l’Ă©quipe juridique de l’ancien hacker Ă  Bruxelles, « Julian Assange a Ă©tĂ© victime d’un abus de procĂ©dure Ă©norme » et l’abandon des investigations en Suède « marque la fin de son cauchemar ».


La police britannique a nĂ©anmoins promptement diffusĂ© un communiquĂ© pour faire savoir qu’elle serait « obligĂ©e » d’arrĂŞter Julian Assange s’il sortait de l’ambassade Ă©quatorienne, pour avoir violĂ© en 2012 les conditions de sa libertĂ© sous caution au Royaume-Uni.

Sur son compte Twitter, WikiLeaks a pris acte de cette mise en garde. « La Grande-Bretagne annonce qu’elle arrĂŞtera Assange quoi qu’il arrive et refuse de confirmer ou de dĂ©mentir qu’elle a dĂ©jĂ  reçu une demande d’extradition des Etats-Unis ».

– Prescription –

Ă‚gĂ©e d’une trentaine d’annĂ©es Ă  l’Ă©poque des faits, l’accusatrice de M. Assange, qu’elle avait rencontrĂ© au cours d’une confĂ©rence de WikiLeaks Ă  Stockholm quelques jours auparavant, a portĂ© plainte le 20 aoĂ»t 2010. Elle l’accuse d’avoir engagĂ© un rapport sexuel non-protĂ©gĂ© pendant qu’elle dormait dans la nuit du 16 au 17 aoĂ»t.

Julian Assange soutient que la jeune femme Ă©tait consentante, Ă  la fois dĂ©sireuse d’avoir une relation sexuelle avec lui, et acceptant de ne pas utiliser de prĂ©servatif.

« Je suis totalement innocent », Ă©crivait le codeur informatique dans un message joint Ă  la retranscription de ses dĂ©clarations au procureur Ă©quatorien.

L’enquĂŞte a pâti d’interminables complications procĂ©durales dès l’origine, la dĂ©fense ayant multipliĂ© les recours pour faire cesser les poursuites.

L’instruction suĂ©doise, notamment retardĂ©e par le refus de M. Assange d’ĂŞtre entendu en Suède, avait pris tellement de temps que la plainte d’une autre jeune femme pour une agression sexuelle prĂ©sumĂ©e Ă  la mĂŞme Ă©poque, en 2010, a Ă©tĂ© classĂ©e sans suite, frappĂ©e par la prescription en 2015.

Le viol présumé sera prescrit en 2020.

L’Equateur, qui a accordĂ© l’asile Ă  M. Assange, dĂ©nonçait encore une semaine avant cet Ă©pilogue, dans une lettre au gouvernement suĂ©dois, « le manque manifeste de progrès » dans l’enquĂŞte.

« Il est extrĂŞmement prĂ©occupant de constater que six mois après l’audition Ă  l’ambassade d’Equateur au Royaume-Uni, le parquet suĂ©dois ne s’est toujours pas prononcĂ© sur la situation judiciaire de Julian Assange », protestait le ministère Ă©quatorien des Affaires Ă©trangères dans ce courrier.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut