International › APA

La visite de Paul Biya en Italie en couverture des journaux camerounais

Les contours de la visite d’État de trois jours (de lundi Ă  mercredi) en Italie du prĂ©sident Paul Biya ont retenu l’attention des journaux camerounais parus lundi.A cĂ´tĂ© de l’aspect diplomatique, ce dĂ©placement officiel s’annonce comme un moment de rĂ©activation des chantiers Ă©conomiques entre les deux pays, signale le bihebdomadaire Repères qui en veut pour preuve la suite du prĂ©sident camerounais, avec en ligne de mire la signature de plusieurs contrats.

Quant aux projets à proprement parler, ils touchent aux infrastructures routières, ferroviaires, portuaires, aéroportuaires, minières ou simplement socio-économiques et industrielles.

Le voyage de Paul Biya Ă  Rome, au-delĂ  de son aspect business ainsi que le confirme Le Quotidien de l’Economie, est aussi l’occasion d’aller Ă  la rencontre d’une communautĂ© camerounaise Ă©valuĂ©e Ă  près de 12.000 personnes dont 4000 Ă©tudiants.

Nonobstant l’habillage protocolaire et diplomatique du dĂ©placement, insiste le quotidien Ă  capitaux publics Cameroon Tribune, la visite du prĂ©sident Biya a une forte teneur Ă©conomique : au cours de ce sĂ©jour italien, il va se livrer, comme Ă  diverses autres occasions similaires, Ă  un exercice de diplomatie Ă©conomique dont la coopĂ©ration suit une courbe ascendante, Ă  en juger par le nombre croissant des investissements italiens au Cameroun.

Comme Ă  YaoundĂ©, il y a un an, rappelle le journal, M. Biya et son homologue Sergio Mattarella vont aussi rĂ©affirmer leur engagement dans la lutte contre le terrorisme et l’extrĂ©misme violent qui menacent la stabilitĂ© et la sĂ©curitĂ© internationales.


Pour l’hebdomadaire Sans DĂ©tour, cette visite ne manque pas d’enjeux stratĂ©giques pour l’image personnelle de M. Biya Ă  qui elle donne l’occasion de «confondre ses dĂ©tracteurs sur le sol europĂ©en, en leur montrant qu’il reste toujours frĂ©quentable».

Mieux encore, ce sĂ©jour transalpin constitue une opĂ©ration de sĂ©duction non seulement du Cameroun, prĂ©sentĂ© Ă  juste titre comme un havre de paix dans une Afrique en proie aux secousses, mais Ă©galement pour les investissements multiples qui tendent la main aux milieux d’affaires que la dĂ©lĂ©gation camerounaise devra rencontrer.

Paul Biya aura donc beau jeu de prĂ©senter les opportunitĂ©s d’affaires qu’offre le Cameroun, mĂŞme si la balance commerciale entre les deux pays reste largement dĂ©ficitaire pour son pays, et on comprend dès lors toute la campagne mĂ©diatique ayant accompagnĂ© cette visite d’Etat, assortie d’un impressionnant dossier de presse qui vante la coopĂ©ration entre le Cameroun et l’Italie.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut