Culture › Musique

Landry Melody en featuring avec Locko

Après avoir Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© Ă  travers son premier single «C’est how non?», l’artiste camerounais, accompagnĂ© du chanteur Locko, revient avec «Bas du dos», un hommage Ă  la beautĂ© africaine

Sous le label Oncle Jay recordz, le chanteur camerounais Landry Melody présente son second single : « Bas du dos ».

Après avoir Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ© Ă  travers son premier single «C’est how non ?», Landry Melody, le cupidon du RnB camerounais, chante la beautĂ© africaine, en featuring avec l’artiste Locko, l’Ă©toile montante de la musique africaine.

Dans ce deuxième single « Bas du Dos », le chanteur de charme, à travers sa voix suave, veut mettre en valeur les vertus de la femme africaine en « présentant ses rondeurs comme une richesse culturelle à part entière ». Pour Landry Melody, << si en Amérique c'est avec les pieds, si en Europe c'est avec les mains, la femme africaine ne complique pas. Elle secoue le Bas du dos >>.

Ce single, enrichi par la puissance vocale de Locko mêlée aux influences pop et RnB, a pour but, selon son auteur, de valoriser la culture camerounaise.

Sa passion pour la musique nait sur les bancs du collège. MĂŞme si Landry Melody n’a pas eu cette occasion de forger son talent dans les chorales comme beaucoup de jeunes camerounais passionnĂ©s de chant, c’est finalement après son baccalaurĂ©at qu’il va dĂ©couvrir de nouveaux horizons et rĂ©ussir Ă  se dĂ©marquer. PrĂ©cisĂ©ment Ă  l’universitĂ© de YaoundĂ© II Sao oĂą il va intĂ©grer la filière science Ă©conomique et de gestion.


« ArrivĂ© Ă  l’universitĂ© de Sao, je fais la rencontre de Magasco, Gasha, Dj Pazo etc. avec eux j’enregistre ma toute première chanson. Après cette chanson il y a eu des remix de la chanson « Ă©puisĂ© » de Maitre Gims et des « show case » ; c’est Ă  partir de lĂ  que je reçois du soutien dans les milieux estudiantins.», explique Landry.

En enregistrement dans les studios de « Ghetto musique » Ă  YaoundĂ© depuis plusieurs mois, le chanteur de RnB offre aujourd’hui ce qui sonne comme un hymne de la beautĂ© fĂ©minine africaine en gĂ©nĂ©ral et camerounaise en particulier.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut