Santé › Conseils pratiques

L’appel Ă  la solidaritĂ© envers des personnes atteintes de maladies rares

Le Cameroun s’est joint Ă  la communautĂ© mondiale pour commĂ©morer la journĂ©e internationale des maladies rares cĂ©lĂ©brĂ©e lundi

Le Cameroun s’est joint Ă  la communautĂ© mondiale pour commĂ©morer la journĂ©e internationale des maladies rares cĂ©lĂ©brĂ©e lundi 29 fĂ©vrier 2016, sur le thème « maladies rares, une obligation de solidaritĂ© ».

Ce sont des pathologies qui touchent moins de 1% de la population mondiale. Au Cameroun, cette journĂ©e est essentiellement portĂ©e par des associations et des ONGs comme l’association pour l’encadrement des enfants victimes de maladies rares (Asevimar).

Elle a consacrĂ© cette journĂ©e Ă  la sensibilisation sur l’impact de ces maladies et l’importance d’ĂŞtre solidaire envers les malades. L’Association de Lutte contre les Maladies rares, les maladies Orphelines et le Handicap en Afrique (Almoha) quant Ă  elle lutte contre toutes formes d’injustice et de stigmatisation des personnes atteintes de maladies rares en Afrique, principalement au Cameroun.

Les maladies rares ou maladies orphelines provoquent des crises de nerfs aussi bien chez les parents de victimes que dans les cabinets des médecins chargés du suivi. Ceci, à cause du diagnostic pas toujours facile à établir avec précision.


Pour ces diffĂ©rentes associations, il est plus que question d’attirer l’attention du grand public et du gouvernement sur la gravitĂ© des infections rares qui touchent surtout les enfants.


orpha.net)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut