Politique › Institutionnel

Le Cameroun pleure ses soldats tombĂ©s Ă  l’ExtrĂŞme-Nord

Un hommage a été rendu ce jeudi à Yaoundé à 26 soldats tués lors de récents accrochages avec les combattants de Boko Haram

La cour d’honneur du Quartier gĂ©nĂ©ral a abritĂ© ce jeudi 28 aoĂ»t 2014 en matinĂ©e la cĂ©rĂ©monie de levĂ©e de corps de 26 soldats camerounais tombĂ©s au front, principalement dans la rĂ©gion de l’ExtrĂŞme-Nord du Cameroun. L’armĂ©e camerounaise dans sa diversitĂ© a rendu hommage Ă  ces hommes qui ont perdu la vie au cours d’assauts des combattants de Boko Haram, a-t-on appris au cours de l’oraison funèbre.

«Nos vaillants militaires et gendarmes sont morts sur le champ d’honneur les 24, 25, 27 juillet 2014 et le 07 aoĂ»t 2014 Ă  la suite de violents accrochages avec les adeptes de la secte islamiste Boko Haram ; pour l’un d’entre eux des suites de la lâchetĂ© des Anti-Balaka en RĂ©publique centrafricaine», a prĂ©cisĂ© le chef d’Etat-major de la 41ème brigade d’infanterie motorisĂ©e (BRIM). Ces soldats, Ă  qui des hommages ont Ă©tĂ© rendus, ont Ă©tĂ© dĂ©corĂ©s Ă  titre posthume. «Chers compagnons d’armes, vous prenez congĂ© de la vie mais pas de l’histoire. Vous entrez dans les annales de l’histoire militaire», a dĂ©clarĂ© le Lieutenant-Colonel Jean Paul Kankeu, chef d’Etat-major de la 41ème BRIM, qui a prononcĂ© l’oraison funèbre.

CĂ©rĂ©monie de levĂ©e de corps des soldats tombĂ©s Ă  l’ExtrĂŞme-Nord: Quartier gĂ©nĂ©ral de YaoundĂ© le 28 aoĂ»t 2014

Eric B. Lamere)/n


Après avoir saluĂ© la rĂ©organisation du commandement militaire territorial, qui a apportĂ© «un regain d’efficacité» dans la stratĂ©gie de l’armĂ©e, le ministre dĂ©lĂ©guĂ© Ă  la prĂ©sidence en charge de la DĂ©fense a profitĂ© de cette cĂ©rĂ©monie pour prĂ©senter les dernières nouvelles des combats Ă  la frontière Cameroun-NigĂ©ria dans l’ExtrĂŞme-Nord. «J’ai Ă©galement le plaisir de vous annoncer que la localitĂ© d’Ashigashiya dans la rĂ©gion de l’ExtrĂŞme-Nord, qui avait Ă©tĂ© quelque temps occupĂ©e par Boko Haram, a Ă©tĂ© reprise par nos forces de dĂ©fense depuis hier (mercredi 27 aoĂ»t 2014, ndlr) Ă  17h, lesquelles ont Ă©galement boutĂ© hors de notre territoire les adeptes de la secte Boko Haram», a confiĂ© Edgar Alain Mebe Ngo’o.

Les cerceuils des 26 soldats tombés au front

Eric B. Lamere)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut