Santé › Conseils pratiques

Le Cameroun poursuit son combat contre la rougeole

La campagne de vaccination pour les enfants de 9 mois à 10 ans, lancée mardi dans 27 districts de santé du pays, a pour but de prévenir la maladie ayant causé plus de 50 décès en 2015

Dans le cadre de la lutte contre l’Ă©pidĂ©mie de rougeole, le ministère camerounais de la SantĂ© publique a lancĂ© mardi, 25 aoĂ»t 2015, une campagne nationale de vaccination des enfants de 9 mois Ă  10 ans, tenue dans 27 districts de santĂ© sur l’Ă©tendue du territoire. Objectif du gouvernement, Ă©radiquer l’Ă©pidĂ©mie qui a dĂ©jĂ  causĂ© une cinquantaine de dĂ©cès en 2015.

Tout le monde peut avoir la rougeole
Maladie parmi les plus infectieuses la rougeole est aussi contagieuse avec des modes de transmission nombreux. Entre autres, postillons, toux, éternuements. Un sujet peut également contracter la maladie au contact de mains ou objets contaminés.

Selon des spĂ©cialistes de la santĂ©, la rougeole peut survenir Ă  n’importe quel âge chez une personne qui n’a pas Ă©tĂ© vaccinĂ©e ou qui n’a pas encore Ă©tĂ© victime de la maladie. Elle ne concerne donc pas seulement les enfants. Les adultes et les adolescents prĂ©sentent le plus souvent des cas de complication les plus sĂ©vères.

Les symptĂ´mes de de la maladie
La rougeole se manifeste par une fièvre pouvant aller jusqu’Ă  40 °C, accompagnĂ©e de toux, Ă©coulement du nez et conjonctivite. Des signes qui durent environ trois Ă  quatre jours.


14 jours après la contamination, des petites taches rouges apparaissent sur le sujet contaminĂ©. Elles sont lĂ©gèrement surĂ©levĂ©es et progressent Ă  partir des oreilles au front, avant de s’Ă©tendre au visage, et Ă  toutes les parties du corps humain. Cette http://www.catie.ca/fr/guides-pratiques/effets-secondaires-medicaments-anti-vih/13-problemes-peau Ă©ruption cutanĂ©e s’accompagne souvent de ganglions.

Il n’existe pas de traitement curatif Ă  la rougeole. Seuls les symptĂ´mes de la maladie peuvent ĂŞtre traitĂ©s. Le vaccin reste la seule issue face Ă  l’Ă©pidĂ©mie de rougeole.

Raison pour laquelle, la campagne de cinq jours lancĂ©e par le MinsantĂ©, qui s’achève le 30 aoĂ»t 2015, entend rĂ©duire au maximum le nombre de victimes de la rougeole au Cameroun. La caravane en cours ambitionne de faire vacciner, et ainsi immuniser, au moins un millions d’enfants dans les sept rĂ©gions les plus touchĂ©es du pays. Notamment l’Adamaoua, le Centre, le Littoral, le Nord, le Nord-Ouest, l’Ouest et le Sud.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut