Dossiers › Focus

Le Cameroun prévoit le rapatriement des réfugiés nigérians

Les autoritĂ©s camerounaises et nigĂ©rianes ont convenu de la tenue Ă  Abuja, au plus tard en juin 2016, d’une rĂ©union avec le HCR, en vue du retour des rĂ©fugiĂ©s nigĂ©rians exilĂ©s au Cameroun

Le Cameroun et le NigĂ©ria se sont mis d’accord pour la tenue, au plus tard en juin 2016, d’une rĂ©union Ă  Abuja avec le HCR pour examiner les modalitĂ©s de rapatriement des rĂ©fugiĂ©s nigĂ©rians exilĂ©s au Cameroun et des dĂ©placĂ©s, a-t-on appris ce mercredi, 04 mai 2016, Ă  l’issue de la visite d’Etat de 48 heures, effectuĂ©e par Paul Biya, dans le pays que dirige son homologue Muhammadu Buhari.

L’annonce a Ă©tĂ© faite dans le communiquĂ© conjoint publiĂ© par les deux parties ce jour, en prĂ©sence des chefs d’Etat et des dĂ©lĂ©gations des deux pays, par le ministre camerounais des Relations extĂ©rieures, Lejeune Mbella Mbella (pour la version française), et le ministre nigĂ©rian des Affaires Ă©trangères, Geoffrey Onyeama (pour la version anglaise).

Le seul camp de Minawao, dans l’ExtrĂŞme-Nord Cameroun, accueille dĂ©jĂ  près de 60 000 rĂ©fugiĂ©s nigĂ©rians ayant fui les exactions de la secte Boko Haram. On recense officiellement dans le mĂŞme sillage environ 170 000 dĂ©placĂ©s camerounais qui ont dĂ» abandonner leurs terres pour trouver l’abri dans des rĂ©gions plus sĂ©curisĂ©es de l’ExtrĂŞme-Nord. A l’intĂ©rieur du NigĂ©ria, l’Agence nationale de gestion des urgences (NEMA), avait enregistrĂ© au mois d’avril 2016 près de deux millions de dĂ©placĂ©s du fait de l’insurrection de Boko Haram dans le Nord-Est du pays.

Ces populations devraient bientĂ´t retourner chez elles avec les « succès enregistrĂ©s » sur le terrain contre le groupe terroriste, a relevĂ© le communiquĂ© conjoint.

Paul Biya et Muhammadu Buhari se sont entretenus hier au palais prĂ©sidentiel nigĂ©rian, situĂ© dans la capitale fĂ©dĂ©rale de la première puissance Ă©conomique du continent. Les deux chefs d’Etat ont parlĂ© de nombreuses questions liĂ©es Ă  l’Ă©tat de la coopĂ©ration bilatĂ©rale Cameroun – NigĂ©ria.

« Parfaite convergence et concordance de vues », a dĂ©clarĂ© Paul Biya au Transcorp Hilton Hotel d’Abuja, après la lecture du communiquĂ© conjoint et peu avant la confĂ©rence de presse donnĂ©e par les deux prĂ©sidents.

« Cadre juridique commun » pour les terroristes
Les prĂ©sident camerounais et nigĂ©rian se sont fĂ©licitĂ©s des « succès » remportĂ©s dans la guerre contre Boko Haram par les armĂ©es de leurs deux pays, ainsi que celles des pays de la Commission du bassin du Lac Tchad: BĂ©nin, Tchad, Niger. Ils ont aussi saluĂ© les rĂ©sultats de la Force multinationale mixte contre Boko Haram qui augureraient d’un prochain retour Ă  la normale dans les zones qui ont Ă©tĂ© touchĂ©es par les combats.

CĂ´tĂ© camerounais et cĂ´tĂ© nigĂ©rian, des individus soupçonnĂ©s d’ĂŞtre au service de Boko Haram ont Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©s et placĂ©s en dĂ©tention. Il a Ă©tĂ© suggĂ©rĂ© de mettre en place un « cadre juridique commun » entre le Cameroun et le NigĂ©ria, en vue de leur comparution devant des juridictions, « conformĂ©ment aux meilleures pratiques internationales », note le communiquĂ© conjoint.

La visite de Paul Biya au Nigéria intervenait à la veille de la deuxième session du sommet sur la sécurité régionale, qui se tiendra à Abuja, le 14 mai 2016. Sommet sur lequel reposent de nombreuses attentes pour une meilleure coordination des différents engagements des Etats de la région pour lutter efficacement contre le terrorisme.

« Les volets militaires sont importants mais il faut un volet complĂ©mentaire, le volet Ă©conomique », a cependant reconnu Paul Biya ce mercredi dans la capitale fĂ©dĂ©rale du NigĂ©ria. Il a ainsi Ă©tĂ© suggĂ©rĂ© de mettre en place des programmes de co-dĂ©veloppement Ă©conomique dans les localitĂ©s frontalières entre les deux pays, localitĂ©s qui ont souvent Ă©tĂ© « dĂ©laissĂ©es » par les deux Etats.

Perspectives


Parlant d’Ă©conomie, le prĂ©sident Buhari a notĂ© que le potentiel existant entre les deux pays reste encore Ă  exploiter. Les deux chefs d’Etat ont demandĂ© Ă  leurs diffĂ©rents ministres de l’Economie d’envisager la tenue d’un forum d’affaires Cameroun – NigĂ©ria, qui aura lieu Ă  Abuja.

Au chapitre des perspectives, les deux prĂ©sidents ont souhaitĂ©, entre autres points soulevĂ©s: l’achèvement des travaux du pont sur le Mayo-Tiel, qui reliera Demsa au Cameroun et Belel au NigĂ©ria; la poursuite de la dĂ©marcation de la frontière entre le Cameroun et le NigĂ©ria (longue de 2 100 km, elle traverse des montagnes et un dĂ©sert au Nord et une forĂŞt dense au Sud, et compte 21 points frontaliers maritimes); l’adoption de « mesures concrètes » pour la signature d’un accord frontalier dans le domaine des hydrocarbures.

Les chefs d’Etat des deux pays ont aussi soulignĂ© leur volontĂ© d’avoir un cadre d’impulsion de leur coopĂ©ration, Ă  l’image de la Commission mixte NigĂ©ria – Niger, prĂ©sentĂ©e comme un outil bilatĂ©ral unique en son genre.

Le Cameroun et le Nigéria ont signé deux nouveaux accords hier.

Muhammadu Buhari, déjà présent au Cameroun en juillet 2015, a été à nouveau invité au Cameroun, ce après le séjour effectué par Paul Biya chez son voisin les 03 et 04 mai 2016.

Le prĂ©sident de la RĂ©publique fĂ©dĂ©rale du NigĂ©ria « a acceptĂ© cette invitation », dont la date sera fixĂ©e par voie diplomatique, a-t-on appris Ă  l’issue de la lecture du communiquĂ© conjoint.

Paul Biya, après sa visite d’Etat au NigĂ©ria, sur invitation de son homologue, a regagnĂ© YaoundĂ© mercredi, en fin d’après-midi. Le chef d’Etat camerounais a qualifiĂ© son sĂ©jour en terre nigĂ©riane d’« amical » et d’« utile ».

Article suivant: Plus de 56 000 réfugiés nigérians se trouvent au Cameroun (Buhari)

Article prĂ©cĂ©dent: Paul Biya: « une nouvelle ère s’ouvre dans les relations entre le Cameroun et le NigĂ©ria »


Unhcr)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut