Personnalités › Success Story

Le Camerounais Célestin Monga nommé chef économiste de la BAD

Agé de 56 ans, il occupe également le poste de vice-président «gouvernance économique et gestion du savoir» de la Banque africaine de développement

Le Camerounais Célestin Monga a été nommé chef économiste et vice-président «gouvernance économique et gestion du savoir» de la Banque africaine de développement (BAD), apprend-t-on auprès de cette institution.

AgĂ© de 56 ans, cet Ă©conomiste Ă©tait jusqu’ici le directeur gĂ©nĂ©ral adjoint de l’Organisation des Nations unies pour le dĂ©veloppement industriel (ONUDI), après avoir occupĂ© plusieurs autres postes de responsabilitĂ© Ă  la Banque mondiale.

Au sein de cette dernière institution depuis 1997, M. Monga a notamment Ă©tĂ© directeur aux opĂ©rations, Ă©conomiste principal en Europe et en Asie centrale, directeur de l’Ă©quipe chargĂ©e de la revue des politiques Ă  la vice-prĂ©sidence en charge de l’Ă©conomie du dĂ©veloppement, Ă©conomiste conseiller du premier vice-prĂ©sident.

Auteur de plusieurs publications, CĂ©lestin Monga est surtout connu, dans son pays pour avoir, au dĂ©but des annĂ©es 90, adressĂ© une lettre ouverte au chef de l’Etat Paul Biya dans laquelle il s’Ă©levait contre la prĂ©varication des Ă©lites ainsi que l’« infantilisation » des Camerounais.

Pour lui, il faut « que la politique cesse d’ĂŞtre un cirque permanent pour devenir rĂ©ellement le champ d’expression des ambitions populaires. Pour cela, il faudrait arrĂŞter les slogans creux et simplistes ».


Prenant Ă  contre-pied un discours du prĂ©sident de la RĂ©publique, CĂ©lestin Monga estimait que « les Camerounais ne sont pas des enfants que vous avez jugĂ©s mĂ»rs pour la dĂ©mocratie. Ils sont un peuple dont la crĂ©ativitĂ© a Ă©tĂ© bridĂ©e par trente annĂ©es d’obscurantisme, et qui aspire enfin Ă  gĂ©rer soi-mĂŞme son destin. Plus que jamais une grande rencontre nationale rĂ©unissant toutes les sensibilitĂ©s politiques s’impose. »

Cette saillie, publiĂ©e par l’hebdomadaire Le Messager, lui a valu 6 mois d’emprisonnement et 500.000 FCFA d’amende, avant un exil aux Etats-Unis oĂą il a intĂ©grĂ© un programme d’Ă©tudes et de recherche Ă  Harvard.


grioo.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut