Santé › Conseils pratiques

Le moringa, une plante bénéfique pour la protection de la nature

© Droits réservés

Ladite plante contribue Ă  la rĂ©duction des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre Ă  l’Ă©chelle planĂ©taire et favorise la fertilitĂ© des sols

La mission de l’organisation MoringAfrik au Cameroun est que chaque personne ait un arbre. Plus concrètement, le projet vise Ă  impliquer l’Homme dans la lutte contre le rĂ©chauffement climatique et Ă  diminuer la concentration des gaz Ă  effet de serre dans l’atmosphère. Pour ce faire, MoringAfrik fait la promotion de la culture du moringa comme la plante du renouveau Ă©cologique mondial.

Pourquoi le moringa? 

Le moringa grandit dans les zones arides et piège le carbone. En effet, le moringa a la capacitĂ© de capter le carbone et agit ainsi comme un puit de carbone. En plus de contribuer Ă  la rĂ©duction des Ă©missions de gaz Ă  effet de serre Ă  l’Ă©chelle planĂ©taire, le moringa favorise la fertilitĂ© des sols.

«Chaque arbre de moringa qu’on plante est un puits de carbone qu’on crĂ©e afin de limiter les Ă©missions des gaz Ă  effet de serre dans l’atmosphère.»


Le projet 

L’organisation MoringAfrik est basĂ©e Ă  Maroua, au Cameroun. D’ici la fin 2016, le projet vise Ă  atteindre au moins 5000 arbres de moringa plantĂ©s et cible 2500 mĂ©nages. L’Ă©quipe compte deux fondateurs, dont Vannessa Linda Kapche, et 16 membres du Cameroun, de la CĂ´te d’Ivoire, du Mali et de la RĂ©publique dĂ©mocratique du Conge.

Avec un budget de 15 830 500 FCFA (environ 24 133 €), MoringAfrik souhaite sensibiliser l’Homme sur la dĂ©gradation de l’environnement et lui faire comprendre son milieu afin d’agir sur celui-ci.

Les activités menées comprennent des formations sur les divers usages du moringa et ses atouts dans la lutte contre le réchauffement climatique dans la santé. MoringAfrik souhaite également créer des centres de pépinières pour ravitailler les villes des pays africains et, enfin, renforcer les capacités des populations locales aux aléas climatiques.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut