Société › Société

Le Musée maritime rouvre ses portes à Douala

La cĂ©rĂ©monie y relative s’est tenu mardi dans la capitale Ă©conomique camerounaise. Cette rĂ©ouverture intervient après huit mois d’inactivitĂ© due Ă  un incendie survenu en mai dernier

Mardi 15 dĂ©cembre 2015 a marquĂ© la rĂ©ouverture officielle du MusĂ©e maritime de Douala. Cela environ huit mois après l’incendie qui avait ravagĂ© le rez-de-chaussĂ©e du bâtiment dans la nuit du 2 au 3 mai dernier. Le musĂ©e, projet pilotĂ© par le Conseil national des Chargeurs du Cameroun (Cncc), haut lieu de culture et de passĂ© maritime du pays, avait Ă©tĂ© inaugurĂ© le 18 dĂ©cembre 2013. Unique en son genre en Afrique subsaharienne, sa collection riche d’environ 1000 objets, notamment des toiles, des sculptures, des photographies, des vidĂ©os, son simulateur de navigation et sa belle scĂ©nographie lui avaient permis de recenser près de 5000 visiteurs en 16 mois d’intense activitĂ©, avant le sinistre.

Sa rĂ©ouverture est synonyme de « relookage », selon le Dg du Cncc, Auguste Mbappe Penda. En effet, le musĂ©e a fait l’objet d’un nouveau projet scientifique et culturel, avec des activitĂ©s inĂ©dites, l’agrandissement de la collection actuelle, la restauration des objets dĂ©jĂ  existants, des animations multimĂ©dias pour aider les visiteurs Ă  la comprĂ©hension de ce qui les entoure, etc. Et parmi ces nouveautĂ©s, une qui retiendra certainement l’attention : « La Case des tempĂŞtes », simulateur d’imagerie en 3D qui fait revivre en temps rĂ©el les frissons de la haute mer, mais aussi une des lĂ©gendes de l’histoire du peuple Sawa, celle du gĂ©ant Malobè. Cette attraction est un fruit du partenariat entre le Cncc et l’institution des MusĂ©es de la mer et de la MĂ©diterranĂ©e (Muma) de GĂŞnes en Italie. Et la prĂ©sidente des Muma, Maria Paola Profumo, conduisant la dĂ©lĂ©gation italienne prĂ©sente Ă  l’Ă©vĂ©nement, est revenue sur la genèse de cette collaboration dĂ©butĂ©e officiellement par la signature d’une convention en octobre 2014. Et dont l’un des volets est la formation du personnel.

Pour le gouverneur de la rĂ©gion du Littoral, Samuel DieudonnĂ© Ivaha Diboua, qui prĂ©sidait la cĂ©rĂ©monie de rĂ©ouverture, « ce musĂ©e a un rĂ´le fondamental Ă  jouer dans la formation culturelle, Ă©conomique et sociale des publics ». Et la rĂ©ouverture coĂŻncidant avec la pĂ©riode des fĂŞtes de fin d’annĂ©e, Louis Lucien Mandengue, reprĂ©sentant du dĂ©lĂ©guĂ© du gouvernement auprès de la CommunautĂ© urbaine de Douala, a voulu y voir « une rĂ©elle opportunitĂ© de distraction offerte aux populations ».



Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut