International › APA

Le rapport d’enquĂŞte sur la police et la grève au TrĂ©sor public au menu des quotidiens burkinabè

Les journaux burkinabè Ă©voquent, ce jeudi, divers sujets dont le rapport d’enquĂŞte sur les services payĂ©s de la police nationale ainsi que le mouvement d’humeur du Syndicat autonome des agents du trĂ©sor (SATB).«Revendications des agents du trĂ©sor du Burkina : insatisfait des rĂ©ponses du gouvernement, le SATB appelle Ă  un sit-in du 22 au 29 mai», titre le journal Le Quotidien.

Selon ce confrère, après une semaine de grève, le Syndicat autonome des agents du trésor (SATB) était face à la presse, hier mercredi à Ouagadougou.

«Le syndicat qui dit n’avoir jusque-lĂ  pas obtenu la satisfaction de sa plate-forme minimale entend observer un sit-in Ă  partir du lundi 22 au lundi 29 mai 2017 de 7 h Ă  15 h», rapporte Le Quotidien.

C’est Ă  juste titre que Le Pays affiche en première page: «Bras de fer entre les agents du trĂ©sor public et le gouvernement: Le SATB hausse le ton».

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso annonce que «le SATB menace de grever indĂ©finiment», lĂ  oĂą L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privĂ©s du Burkina Faso,  affiche: «Grève des Agents du trĂ©sor: vers un durcissement du mouvement».

Le journal cité en second lieu consacre sa manchette aux services payés de la police nationale, avec ce titre évocateur: «Flagrant délit de barbotage».


L’Observateur relate que 14 inspecteurs ont conduit du 4 au 28 avril une enquĂŞte sur toute l’Ă©tendue du territoire pour faire la lumière sur les services payĂ©s de la police qui fait couler beaucoup d’encre et de salive.

Et de prĂ©ciser que lors d’une rencontre prĂ©sidĂ©e, hier mercredi par le ministre de la SĂ©curitĂ©, Simon CompaorĂ©, l’Ă©quipe d’enquĂŞteurs a conclu Ă  des gestions opaques surtout en ce qui concerne la rubrique fonctionnement et formulĂ© des recommandations.

Sur le même sujet, le quotidien national Sidwaya titre : «Service payés de la police nationale: de nombreux cas de malversations dévoilés».

Le journal ajoute que les différents responsables régionaux et provinciaux des services de police ont été invités à compléter les rapports avec les compléments de justificatifs.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut