Opinions › Tribune

L’Ă©mission «Africa-mbolo, bonjour l’Afrique» fait une rentrĂ©e très au…fĂ©minin

Par François Zoomevele Effa

Depuis bientĂ´t 25 ans, l’Ă©mission « Africa-mbolo Bonjour l’Afrique » est l’un des programmes phares de cette radio associative locale (Radio Sud Besançon, Ndlr). De la petite enclave culturelle africaine qui, Ă  ses dĂ©buts, durait une heure, « Bonjour l’Afrique » est devenue la rĂ©fĂ©rence des cultures africaines de la diaspora. Ainsi, tous les vendredis de 13 h Ă  18 h, une Ă©quipe très au fĂ©minin assiste François Zoom pour la production et la rĂ©alisation de ce programme hebdomadaire. De Adèle Eloundou Ă  Marie Chantal Mbama les «doyennes», il y a aussi les chroniqueuses Juliette Carine et Grâce ShĂ©kina.

Deux nouvelles animatrices se sont jointes Ă  l’Ă©quipe, et pas n’importe lesquelles: Aline Marie Christine l’humouriste de talent et romancière, et Calixte des Endroits, une artiste, auteur compositeur chanteuse. Elles se sont confiĂ©es Ă  nous.

Aline Marie Christine Zomo Bem est dès 15h Ă  l’antenne.
« Ce que j’apporte dans ma nouvelle rubrique est surtout ma verve humoristique. Elle est spĂ©ciale avec la satire et l’humeur corrosive de temps en temps, que je mets Ă  la page de l’actualitĂ© du moment. Mon objectif est de satisfaire nos auditeurs, en parlant Ă  ma façon de ces diffĂ©rents sujets de nos vies au quotidien ;

Vous savez, avoir de l’humour est un don spĂ©cial. Mais il faut avoir une bonne base de culture gĂ©nĂ©rale. Plusieurs de mes collègues africaines se cantonnent dans des registres de saison comme le nouveau rouge Ă  lèvre et le nouveau make-up, prĂ©fĂ©rant mĂ©dire des autres, et la culture de caniveaux est leur spĂ©cialitĂ©; avec ça, on ne peut faire rire personne, mĂŞme pas un mort dans un cimĂ©tière. Des critiques Ă  deux balles sur les autres africaines sur les rĂ©seaux sociaux, ce n’est pas avec ça que vous verrez des africaines humoristes et romancières.de talent!

Dans l’humour, il faut faire un choix. Soit vous ĂŞtes directe, ou alors un peu malhonnĂŞte. Dans le dernier cas de figure, vous ne faites pas votre mĂ©tier, vous flattez les humains les caressant dans le sens de leur poil. Autant aller vendre des bonbons! Je fais partie des pionnières. Je me suis dit, si je veux marquer mon passage, ma singularitĂ© dans ce mĂ©tier, dans l’humour, je vais aborder les sujets qui fâchent. Les hommes n’ont pas l’habitude de voir des femmes de tĂŞte. Je ne suis pas une « bĂ©nie oui oui », je sais dire non, et je souhaite que les hommes respectent la femme dans son Ă©lĂ©ment, sans prĂ©jugĂ©s sur ma fĂ©minitĂ©.

Je rencontre dans le mĂ©tier des rĂ©actions machistes de certains collègues, mais je ne lâche pas, au contraire je fonce. Ceux qui m’apprĂ©cient ont l’occasion de m’Ă©couter sur Radio sud Besançon et peuvent aussi s’abonner sur ma chaine youtube, pour suivre, comme dans bonjour l’Afrique, mes dĂ©lires et mes convictions »

Aline Marie Christine Zomo Bem.

Droits réservés)/n

Calixte des Endroits tient sa rubrique dès 16 h
« Je prĂ©pare et prĂ©sente la rubrique des Artistes musiciens et de l’actualitĂ© sur les nouveautĂ©s musicales. Je suis artiste musicienne moi- mĂŞme et j’essaye de faire ressortir cette sensibilitĂ© particulière des artistes dans les interviews qu’ils nous accordent. La devise de notre Ă©mission est le rythme, la cadence et la poĂ©sie dans la frĂ©nĂ©sie. Je suis riche d’une expĂ©rience d’animatrice d’une Ă©mission de tĂ©lĂ©vision, TOP- STARS avec Charles LoĂŻc Ă  la CRTV au Cameroun.

Dans notre programmation musicale qui est essentiellement basĂ©e sur la -black root african music-, et nous nous intĂ©ressons Ă  toutes ces musiques qui viennent d’Afrique. Loin du style hit-parade, nous informons sur l’histoire de cette musique. Jazz, gospel, hiphop, makassa, coupĂ© dĂ©calĂ©, rumba salsa, Bikutsi, zouk, ou rap.
Il arrive bien Ă©videmment que l’on passe mes musiques que l’on peut trouver sur youtube, mais c’est un rĂ©el plaisir de prĂ©senter des artiste et d’Ă©couter l’histoire de leur chanson, de leur album, de leur carrière »

Calixte des Endroits.

Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut