International › AFP

L’Equateur appelle le Royaume-Uni Ă  fournir Ă  Assange une « sortie sĂ»re » du pays

L’Equateur a saluĂ© vendredi la dĂ©cision de la justice suĂ©doise d’abandonner les poursuites pour viol contre Julian Assange, appelant le Royaume-Uni Ă  « fournir une sortie sĂ»re » du pays au fondateur de WikiLeaks.

« Le mandat d’arrĂŞt europĂ©en n’est plus valide. Le Royaume-Uni doit fournir une sortie sĂ»re Ă  M. Julian Assange », rĂ©fugiĂ© depuis cinq ans dans l’ambassade d’Equateur Ă  Londres, a affirmĂ© sur Twitter le ministre Ă©quatorien des Affaires Ă©trangères, Guillaume Long.

« L’Equateur salue la dĂ©cision d’abandonner les charges contre M. Assange », a Ă©crit M. Long dans une sĂ©rie de tweets en anglais.

Mais Quito « regrette qu’il ait fallu plus de quatre ans au procureur suĂ©dois » avant d’interroger le crĂ©ateur de WikiLeaks dans les locaux de l’ambassade, en novembre dernier. « C’Ă©tait un retard totalement inutile ».

Le ministre doit tenir à 09H30 (14H30 GMT) une conférence de presse à ce sujet.


Julian Assange a remportĂ© vendredi son bras de fer avec la justice suĂ©doise, qui a abandonnĂ© ses poursuites pour viol, mĂŞme s’il devra patienter pour recouvrer sa libertĂ© de mouvement.

MĂŞme en l’absence de mandat d’arrĂŞt europĂ©en, la police britannique a prĂ©venu qu’elle serait « obligĂ©e » d’arrĂŞter Julian Assange s’il sortait de l’ambassade Ă©quatorienne Ă  Londres. Il avait violĂ© en 2012 les conditions de sa libertĂ© sous caution au Royaume-Uni.

« DĂ©tenu pendant sept ans sans charges pendant que mes enfants grandissaient et que mon nom Ă©tait trainĂ© dans la boue. Je ne pardonne pas et n’oublie pas », a tweetĂ© le fondateur de WikiLeaks, après la dĂ©cision suĂ©doise.

Julian Assange, qui s’est toujours dĂ©fendu des accusations de viol, dĂ©nonce une manipulation pour le faire extrader vers les Etats-Unis, oĂą il risque d’ĂŞtre poursuivi pour la publication de documents militaires et diplomatiques confidentiels.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut