› Eco et Business

Les nouveaux investissements de DIT présentés au ministre des Transports

La cĂ©rĂ©monie de prĂ©sentation s’est dĂ©roulĂ©e Ă  Douala, sous les auspices d’Anthony Samzun, le directeur gĂ©nĂ©ral de Douala International Terminal

Soucieux de moderniser et de dĂ©velopper davantage les capacitĂ©s du terminal Ă  conteneurs, DIT vient d’acquĂ©rir de nouveaux Ă©quipements de manutention, de relevage et de transport, Ă©valuĂ©s Ă  une dizaine de milliards de francs CFA. Il s’agit notamment des engins de levage, des reachstackers, des tracteurs, des tracteurs portuaires, des remorques, etc. C’est ce matĂ©riel de manutention qui a Ă©tĂ© prĂ©sentĂ© au ministre des Transports (Mintrans) ce 26 avril 2012, afin que ce dernier apprĂ©cie les efforts que cette entreprise fournit dans le sens de la rĂ©duction des dĂ©lais de passage au port de Douala. La cĂ©rĂ©monie s’est dĂ©roulĂ©e dans l’enceinte du terminal, en prĂ©sence de Christophe Pujalte, le directeur gĂ©nĂ©ral de BollorĂ© Africa Logistics. En termes d’apprĂ©ciation justement, Robert Nkili a Ă©tĂ© intarissable. «Il s’agit d’un matĂ©riel de dernière gĂ©nĂ©ration. Je ne peux que fĂ©liciter DIT pour ce travail », reconnait, entre autre, le Mintrans, en servant quelques tĂ©moignages de taille. «Depuis le dĂ©marrage de son activitĂ©, le nombre de conteneurs traitĂ©s par DIT a augmentĂ© de plus de 75%, passant de 190.000 conteneurs Ă©quivalent vingt pieds Ă  3330.000. Cette progression de trafic a Ă©tĂ© rĂ©alisĂ©e en adaptant les moyens et les procĂ©dures de manutention du terminal aux meilleurs standards internationaux », dĂ©roule Robert Nkili. «Grâce Ă  ses investissements et Ă  ses performances, les armateurs qui escalent au port de Douala placent DIT parmi les meilleurs terminaux Ă  conteneurs d’Afrique », insiste-t-il.

Convention de concession
Cette rĂ©action est quasi-identique Ă  celle du directeur gĂ©nĂ©ral du Port autonome de Douala (PAD), impressionnĂ© Ă©galement par la qualitĂ© de l’investissement. «Ce matĂ©riel de relevage est le plus performant de l’heure. C’est un matĂ©riel de dernière gĂ©nĂ©ration dont nous devons en ĂŞtre fiers », indique Emmanuel Etoundi Oyono. « Vous ne pouvez avoir de portiques sans ces engins. Tout comme vous ne pouvez avoir ces engins sans les portiques. Tout cela est important. Donc DIT a fait un bon investissement », poursuit-il. CrĂ©Ă© dans le cadre de la convention de concession du terminal Ă  conteneurs signĂ©e le 28 juin 2004 avec le PAD pour une durĂ©e de 15 ans, Dit a pour mission de gĂ©rer, d’exploiter et de dĂ©velopper l’activitĂ© de manutention des conteneurs du port de Douala. On apprend ainsi que depuis 2005, annĂ©e de prise d’effet de la concession, 14,9 milliards ont Ă©tĂ© investis dans l’achat des Ă©quipements de manutention, de relevage et de transport, 4 milliards dans les infrastructures et un milliard dĂ©diĂ© aux systèmes d’information et de communication. « Parallèlement, Dit affecte chaque annĂ©e 500 millions FCFA aux programmes de maintenance de ses Ă©quipements », prĂ©cise Anthony Samzun. Pour 2012 et 2013, informe-t-il, l’entreprise du groupe BollorĂ©, a prĂ©vu de consacrer une enveloppe complĂ©mentaire globale de 13,2 milliards aux investissements du terminal. Dans cette enveloppe, 10 milliards seront affectĂ©s aux matĂ©riels et Ă©quipements de transport et de levage.



0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut