Santé › Conseils pratiques

Les perspectives de la médecine traditionnelle en Afrique

Aujourd’hui plus que jamais, le dĂ©bat sur l’avenir de la mĂ©decine traditionnelle se pose. Occasion de revisiter cette pratique encore très populaire sur le continent noir

L’Organisation Mondiale de la SantĂ© (OMS) dĂ©finit la mĂ©decine traditionnelle comme la somme totale des connaissances, compĂ©tences et pratiques qui reposent sur les thĂ©ories, croyances et expĂ©riences propres Ă  une culture et qui sont utilisĂ©es pour maintenir les ĂŞtres humains en bonne santĂ© ainsi que pour prĂ©venir, diagnostiquer, traiter et guĂ©rir des maladies physiques et mentales. C’est une pratique qui repose essentiellement sur des remèdes produits Ă  partir des dĂ©rivĂ©es de la nature et notamment de la forĂŞt : plantes, Ă©corces, etc.

Il y a des dĂ©cennies encore, la mĂ©decine traditionnelle Ă©tait le seul moyen par lequel les personnes se soignaient sur le continent. Mal de tĂŞte, courbatures, fractures, blessures, etc. – bref toutes les maladies – Ă©taient guĂ©ris grâce au pouvoir des plantes et ce jusqu’Ă  l’introduction de la mĂ©decine moderne qui a rĂ©ussi Ă  s’imposer. La mĂ©decine traditionnelle reste cependant encore très utilisĂ©e dans les rĂ©gions isolĂ©es en complĂ©ment de celle-ci.

Le rĂ´le de la mĂ©decine traditionnelle dans les soins de santĂ© a reçu un sĂ©rieux coup de pouce après la publication en 2013 d’une mise Ă  jour de la « StratĂ©gie de mĂ©decine traditionnelle », un ouvrage rĂ©digĂ© par Dr Luis Sambo, directeur rĂ©gional de l’OMS pour l’Afrique. Ceci redonne espoir aux dĂ©fenseurs de la mĂ©decine traditionnelle en mettant l’accent sur certaines actions importantes que les pays doivent mener pour sa sauvegarde.

Il s’agit notamment d’accĂ©lĂ©rer la mise en uvre des politiques nationales de mĂ©decine traditionnelle, de veiller Ă  ce que les produits de la mĂ©decine traditionnelle soient sans danger, abordables et accessibles, tout en protĂ©geant les droits de propriĂ©tĂ© intellectuelle en vue de prĂ©server les connaissances et les ressources de la mĂ©decine traditionnelle. D’autres mesures proposĂ©es englobent le renforcement des capacitĂ©s des ressources humaines en vue du dĂ©veloppement de cette forme de mĂ©decine, la promotion et l’organisation de la culture Ă  grande Ă©chelle et de la conservation de plantes mĂ©dicinales.

Les objectifs fixĂ©s englobent notamment l’investissement dans la recherche sur la mĂ©decine traditionnelle, l’inclusion des produits de la mĂ©decine traditionnelle dans les listes nationales de mĂ©dicaments essentiels, ainsi que la culture Ă  grande Ă©chelle de plantes mĂ©dicinales et une production locale axĂ©e sur les maladies prioritaires.


Le document du Dr. Luis Sambo va certainement relancer le dĂ©bat autour de l’importance du traitement des maladies par la mĂ©decine traditionnelle.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut