Opinions › Tribune

Lettre aux croyants africains

Par François Zoomevele Effa

{b Aux croyants animistes chrétiens musulmans, Praticiens, Pasteurs Prêtres et Imams africains]
Chers croyants, nous sommes en train d’atteindre le premier quart de ce siècle que l’on prophĂ©tisait spirituel. C’est pourquoi, issus d’un continent dans lequel la spiritualitĂ© tient une place prĂ©pondĂ©rante dans la vie de tous les jours, nous avons Ă  prendre le temps de nous poser quelques questions sur le fondement de nos pratiques religieuses aujourd’hui.

Animistes, nous le sommes souvent un peu tous dans les profondeurs de nos inconscients spirituels.
Les pratiquants des religions traditionnelles africaines ne sont plus lĂ©gion. Pourtant, il n’y a pas que les pratiquants et adeptes du vaudou, il existe plusieurs religions de nos cultures qui sont relĂ©guĂ©es au rang des croyances sauvages et barbares.

Pourquoi vous, responsables de ces religions traditionnelles africaines n’Ă©levez-vous pas votre religiositĂ© Ă  une connaissance dĂ©cente, normale, quittant les sentiers battus du folklore et des teintures coloniales dans lesquels on vous a cantonnĂ© ? On dirait que vous vous y plaisez! Pourquoi faut-il que ce soient toujours des sociologues, ethnologues et soi-disant spĂ©cialistes occidentaux qui parlent de vous ? Votre force culturelle est palpable par la vie des pratiques, par vos ancĂŞtres dĂ©portĂ©s en esclavage aux AmĂ©riques et dans diffĂ©rentes Ă®les. Bougez!!!

ChrĂ©tiens africains, il n’est pas question ici de votre procès, une petite lettre comme celle-ci ne suffirait pas. Sans spĂ©culer ou philosopher sur les diffĂ©rentes transpositions folkloriques que certains d’entre vous font dans l’africanisation de certains rites comme remplacer le vin et le pain de la communion par notre vin de palme et nos bâtons de manioc (Ă©bobolo), nous avons la nette impression, et mĂŞme la conviction qu’il y a une multitude de brebis Ă©garĂ©es, Ă©conduites par des marchands du temple, de vrais charlatans dĂ©guisĂ©s en pasteurs et curĂ©s.

Puisant leurs armes de destruction spirituelle dans des interprĂ©tations approximatives et erronĂ©e de la bible, ces voleurs menacent leurs ouailles rĂ©calcitrantes de malĂ©dictions fatales. Il nous semble pourtant que JĂ©sus bĂ©nissait, guĂ©rissait, sans demander un centime. La seule malĂ©diction qui nous est relatĂ©e pendant son ministère est celle du figuier qui ne portait pas ses fruits…


Alors vous, charlatans et voleurs, oui vous les faux pasteurs et faux curĂ©s, vous qui vous enrichissez honteusement sur les dĂ©tresses, les misères et l’ignorance de vos pauvres croyants, vous qui Ă©tablissez de faux ministères spirituels dans lesquels vous prĂŞchez des mensonges comme les rĂ©gularisations des sans-papiers, les mariages aux vieilles filles, les vieux blancs aux jeunes aventurières africaines qui finissent souvent dans les rĂ©seaux de prostitution en Europe, vous et toutes vos soi-disant prophĂ©ties incongrues, vos titres redondants de charismatiques, apĂ´tres, prophètes très souvent auto proclamĂ©s…On vous connaĂ®t.

Quant Ă  vous, mauvais et faux musulmans qui pourrissez l’Afrique avec vos enseignements et doctrines meurtrières, je ne sais pas si vous parvenez encore Ă  vous regarder dans une glace avec les atrocitĂ©s que vous commettez. Non vous ne pouvez vous regarder dans une glace dans tous les sens du terme, car, me dit-on, il vous est interdit d’en avoir dans vos doctrines sataniques. De boko haram Ă  toutes vos autres obĂ©diences terroristes, c’est Ă  se demander si ce n’est pas vous le 666, car vous ĂŞtes dĂ©goĂ»tants, une fin atroce vous est rĂ©servĂ©e.

Il y a cependant une grande majoritĂ© de croyants africains très sincères dans leur foi, quelque soit leur obĂ©dience. Alors, c’est Ă  vous qu’il appartient dans votre grande force spirituelle, d’Ă©lever ensemble vos prières, que vous soyez Animistes, ChrĂ©tiens ou Musulmans, Ă©levez vos prières afin que soit mis fin Ă  ces exactions terroristes. Je suis certain que celui auquel vous croyez tous, mais chacun Ă  sa façon Ă©coutera, exaucera et bĂ©nira.

François Zoomevele Effa.

Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut