Opinions › Tribune

Lettre d’un citoyen canadien prĂŞt Ă  prendre la nationalitĂ© camerounaise

Par François Nantel

Lettre d’un futur ex-citoyen canadien

Très honorable premier ministre Justin Trudeau,
Honorable John McCallum, ministre de l’Immigration, des RĂ©fugiĂ©s et de la CitoyennetĂ©,
Honorable Pablo Rodriguez, dĂ©putĂ© d’HonorĂ©-Mercier

Messieurs,
Quelque part en 2013, je suis tombĂ© amoureux d’une merveilleuse femme d’origine camerounaise, ici Ă  MontrĂ©al, mais dont le statut n’Ă©tait pas encore officialisĂ©, pour mon plus grand malheur, car c’Ă©tait sans compter sur les tracasseries administratives et tous les montants impliquĂ©s.

En juin 2014, nous nous sommes mariĂ©s, devant parents et amis, pour le meilleur et pour le pire – malheureusement pour moi le pire Ă©tait Ă  venir.

Et le pire est venu non par cette merveilleuse femme, mais par nos chers fonctionnaires du service de l’immigration, des services frontaliers, ou bien de la cour fĂ©dĂ©rale du Canada.

Elle a été déportée en août 2014, laissant derrière elle et avec moi son fils, Canadien de trois ans, ne sachant pas vers quoi elle se tournait.


Nous en sommes bientĂ´t Ă  deux ans de sĂ©paration, mĂŞme si deux fois en 2015, j’ai Ă©tĂ© la rejoindre pour quelques semaines, lĂ -bas Ă  YaoundĂ©, au Cameroun, afin que toute cette attente soit supportable.

Mais prĂ©sentement, je n’ai jamais eu autant honte d’ĂŞtre Canadien.

Nous avons rĂ©pondu Ă  toutes les demandes, tous les rĂ©sultats se sont avĂ©rĂ©s positifs, tous les montants, qui s’Ă©lèvent Ă  des milliers de dollars, ont Ă©tĂ© rĂ©glĂ©s.

Et pourtant nous sommes toujours en attente d’une dĂ©cision.

J’en suis Ă  me demander si, le Canada ou ses fonctionnaires Ă©tant Ă  ce point inhumains, incompĂ©tents et sans c ur, je ne serais pas mieux de dĂ©mĂ©nager moi-mĂŞme au Cameroun et de demander la citoyennetĂ© camerounaise afin de nous rĂ©unir, mon Ă©pouse, notre fils (mĂŞme si je ne suis pas son père biologique) et moi-mĂŞme, voyant que le Canada se fout de sĂ©parer une famille et de faire souffrir ses citoyens. Au moins, lĂ -bas, je n’aurais pas Ă  me demander Ă  quoi m’attendre de mon pays.

François Nantel, Futur ex-citoyen canadien


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut