Opinions › Tribune

Lettre ouverte aux Ă©lus et militants du RDPC du Nord-Ouest et du Sud-Ouest

Par l’Honorable Joseph Confiance Fongang

Chers camarades, les rĂ©gions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest sont depuis quelques mois secouĂ©es par une agitation continue. RegroupĂ©s sous la bannière des organisations clandestines et illĂ©gales, certains de nos compatriotes ont dĂ©cidĂ© de porter atteinte Ă  l’ordre public et aux valeurs cardinales qui gouvernent notre nation et sont consignĂ©es dans la charte de notre parti, le Rassemblement dĂ©mocratique du peuple camerounais (RDPC). Il s’agit notamment : de la recherche et la consolidation de l’ unitĂ© et l’ intĂ©gration nationale, de la promotion d’un système politique dĂ©mocratique , du dĂ©veloppement Ă©conomique du Cameroun, de la sauvegarde des libertĂ©s fondamentales inscrites dans la DĂ©claration Universelle des Droits de l’ Homme et dans la Constitution du Cameroun notamment l’Ă©galitĂ© de tous devant la loi, de la contribution Ă  l ‘Ă©ducation civique et politique des Camerounais et Ă  la promotion des intĂ©rĂŞts Ă©conomiques et sociaux , de la sauvegarde et la promotion des valeurs culturelles camerounaises, notamment le bilinguisme et de l’Ă©laboration des orientations politiques et d’un programme d ‘action tendant Ă  la recherche du bien-ĂŞtre de tous par le travail dans l’ordre, la paix et la dĂ©mocratie.

Pour ce, nous invitons tous les militants du RDPC dans les rĂ©gions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest de faire valoir leur serment de fidĂ©litĂ© Ă  l’endroit du PrĂ©sident de la RĂ©publique, prĂ©sident national de notre parti, son Excellence monsieur Paul Biya. Nous les invitons Ă  s’organiser en comitĂ© de vigilance pour contrer les fossoyeurs de l’ordre public et de la paix sociale. Nous leurs demandons de vaincre ces vandales qui empĂŞchent que nos enfants poursuivent leurs Ă©tudes sous le fallacieux prĂ©texte des revendications sociales.

Il est temps que les ministres originaires des rĂ©gions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest descendent sur le terrain pour montrer leur capacitĂ© Ă  dĂ©fendre les couleurs de notre parti. Les sĂ©nateurs, les dĂ©putĂ©s, les maires, les conseillers municipaux, les prĂ©sidents des sections Rdpc et ceux des organes spĂ©cialisĂ©s (OJRDPPC et OFRDPC) doivent dĂ©montrer leur lĂ©gitimitĂ© populaire. Ils doivent se mobiliser pour dĂ©montrer aux yeux de l’opinion national et international que le Rdpc est et demeure le parti majoritaire dans ces rĂ©gions au regard des rĂ©sultats des dernières Ă©lections couplĂ©es de septembre 2013. Comment justifier que sur les 15 dĂ©putĂ©s de la rĂ©gion du Sud-ouest 14 soient issus des rangs de notre parti et que cette rĂ©gion soit secouĂ©e par une agitation populaire que les Ă©lus de notre parti ne soient pas capables de rĂ©soudre ? Pour ce qui est de la rĂ©gion du Nord-Ouest, que font les dĂ©putĂ©s de Momo Ouest ou ceux des circonscriptions Ngotketundia acquis au RDPC ?

Il temps de montrer que nous sommes un parti fort face aux velléités sécessionnistes.

[b Fait Ă  Bafoussam, le 23 janvier 2017


Honorable Joseph Confiance Fongang


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut