International › AFP

Libye: l’ONU dĂ©nonce une attaque meurtrière dans le sud

L’Ă©missaire de l’ONU en Libye, Martin Kobler, a dĂ©noncĂ© vendredi une attaque contre une base militaire dans le sud libyen contrĂ´lĂ©e par les forces du marĂ©chal Khalifa Haftar, qui aurait fait « un nombre important de morts ».

Selon des sources militaires, la 3e Force, un puissant groupe armĂ© de la ville de Misrata, officieusement loyal au gouvernement d’union nationale (GNA), a menĂ© jeudi une attaque contre la base aĂ©rienne de Brak al-Shati (sud) contrĂ´lĂ©e par l’ArmĂ©e nationale libyenne (ANL) autoproclamĂ©e par le marĂ©chal Haftar.

« Je suis indignĂ© par des informations sur un nombre important de morts, y compris des civils, et des rapports selon lesquels des exĂ©cutions sommaires auraient pu avoir lieu », a indiquĂ© M. Kobler dans un communiquĂ©, sans donner de prĂ©cisions sur le nombre des victimes.

Il n’Ă©tait pas possible dans l’immĂ©diat d’obtenir un bilan des victimes de source indĂ©pendante. Mais des mĂ©dias libyens font Ă©tat de plus de 60 morts.

« DĂ©goĂ»tĂ© par l’attaque contre Brak al-Shati et les rapports sur des exĂ©cutions de masse. Les auteurs doivent ĂŞtre traduits en justice », a Ă©crit de son cĂ´tĂ© l’ambassadeur britannique en Libye Peter Millett sur son compte Twitter.

Homme fort de l’est libyen, le marĂ©chal Haftar est appuyĂ© par le Parlement Ă©lu basĂ© Ă  Tobrouk (est), hostile comme lui au GNA issu d’un accord interlibyen signĂ© fin 2015 au Maroc sous l’Ă©gide de l’ONU.

Une rĂ©cente rencontre Ă  Abou Dhabi entre le chef du GNA, Fayez al-Sarraj, et le marĂ©chal Haftar, a permis un timide rapprochement entre les deux hommes qui ont convenu d’arrĂŞter l’escalade militaire dans le sud.


Depuis le dĂ©but du mois d’avril, les forces loyales Ă  Haftar ont menĂ© plusieurs attaques contre la base aĂ©rienne de Tamenhant contrĂ´lĂ©e par la 3e Force.

Cette base située près de la ville de Sebha, à plus de 600 km au sud de Tripoli, est convoitée pour sa position stratégique.

Mais après sa rencontre avec M. Sarraj, M. Haftar a suspendu son offensive dans le sud.

Aguila Saleh, le prĂ©sident du parlement Ă©lu, a condamnĂ© « l’attaque terroriste perpĂ©trĂ©e par les milices de la 3ème Force et par ses alliĂ©s (…) contre la base aĂ©rienne de Brak al-Shati », faisant Ă©tat d’un « nombre de martyrs parmi les forces armĂ©es ».

Il a dĂ©noncĂ© « une violation grave de l’accord de trĂŞve conclu Ă  Abou Dhabi » entre M. Sarraj et le marĂ©chal Haftar.

M. Saleh a indiquĂ© avoir donnĂ© ses directives aux forces armĂ©es afin qu’elles prennent les mesures nĂ©cessaires pour riposter Ă  cette offensive et Ă  dĂ©fendre le Sud et le nettoyer de toutes les milices hors-la-loi ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut