Sport › Football

Ligue 2: Interdit d’activité à Yaoundé, le TKC veut jouer ses matchs à Mbalmayo

Une équipe du Tonnerre de Yaoundé © Droits réservés

Désormais sans domicile fixe suite un arrêté préfectoral, le club de Mvog-ada veut trouver refuge dans le département du Nyong-et-So’o.

Le Tonnerre Kalara club, club du championnat de deuxième division au Cameroun, est interdit de toute activité dans le Mfoundi, a-t-on appris auprès du préfet dudit département.

«Pour des nécessités de préservation de l’ordre public, les rencontres de football concernant le Tonnerre kalara club, toutes factions confondues, sont pour compter de la date de signature du présent arrêté, suspendues sur toute l’étendue du département du Mfoundi », a annoncé Jean-Claude Tsila dans un arrêté préfectoral.

« La présente mesure court jusqu’au règlement définitif du conflit entre les deux factions par les instances nationales de gestion du football », a-t-il ajouté.

Cette sortie du préfet fait suite aux incidents graves survenus au stade militaire de Yaoundé le dimanche 12 mars 2017 lors d’une rencontre du championnat de Ligue 2 opposant le Tonnerre kalara club à Botafogo FC.

Ce jour-là, des échauffourées ont éclaté entre les partisans des deux factions du Tkc de Yaoundé, une dirigée par Achille Mani Essomba (soutenue par Pierre Semengue, Ndlr) et l’autre appartenant à Emile Onambele Zibi.


Alerté, le Sous-préfet de l’arrondissement de Yaoundé 3ème, a débarqué au stade militaire où il a organisé une rencontre expresse dans la salle des conférences dudit stade. Après avoir écouté les deux parties, Nestor Dym avait recommandé le report de la rencontre.

Une recommandation balayée du revers de la main par le prédisent de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc),  Pierre Semengue. Celui-ci, organisateur du championnat de Ligue 2, décide de faire jouer le match, bafouillant ainsi l’autorité du chef de terre. D’où cette sortie du préfet.

Dans son arrêté, Jean-Claude Tsila qui a alors décidé de prendre le taureau par les cornes, invite les Sous-préfets des arrondissements de la ville de Yaoundé, le commandant de groupement de gendarmerie territoriale du Mfoundi, les commandants de compagnie de gendarmerie de la ville de Yaoundé, et les commissaires centraux de la ville de Yaoundé à exécuter cet arrêté qui fait désormais du TKC un « sans domicile fixe ».

Face Ă  cette dĂ©cision du PrĂ©fet, les dirigeants de la faction dirigĂ©e par Achille Mani Essomba envisagent de recevoir leurs matchs de championnat Ă  Mbalmayo, dans le dĂ©partement du Nyong-et-So’o.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut