International › AFP

L’opĂ©ration militaire française au Mali et au Sahel en chiffres

L’opĂ©ration française Barkhane, lancĂ©e en aoĂ»t 2014 après l’opĂ©ration Serval de 2013, est menĂ©e dans cinq pays (Tchad, Niger, Mali, Mauritanie, Burkina Faso) de la bande sahĂ©lo-saharienne, une zone vaste comme l’Europe.

C’est actuellement la plus importante opĂ©ration extĂ©rieure des troupes françaises. Son but est « l’appropriation par les cinq pays partenaires de la lutte contre les groupes armĂ©s terroristes », selon le ministère de la DĂ©fense.

Le nord du Mali Ă©tait tombĂ© en mars-avril 2012 sous la coupe de groupes jihadistes liĂ©s Ă  Al-QaĂŻda, en grande partie chassĂ©s par l’opĂ©ration Serval, lancĂ©e en janvier 2013 Ă  l’initiative de la France. Sous le nom de Barkhane, elle a ensuite Ă©tĂ© Ă©tendue aux cinq pays du Sahel.

Depuis le dĂ©but de l’opĂ©ration Barkhane, plus de 400 « terroristes » ont Ă©tĂ© mis hors de combat ou remis aux autoritĂ©s des pays partenaires, 20 tonnes d’armes ont Ă©tĂ© saisies ou dĂ©truites, et 9 militaires français ont pĂ©ri. Auparavant 10 sont morts au Mali au cours de l’opĂ©ration Serval, prĂ©cise le ministère.

La France a déployé près de 4.000 militaires, dont la majorité au Mali, essentiellement à Gao (1.700 militaires), avec des détachements à Kidal et Tessalit (nord-est).

La force Barkhane est placĂ©e sous le commandement du gĂ©nĂ©ral de division Xavier de Woillemont, qui opère depuis le poste de commandement interarmĂ©es Ă  N’Djamena, la capitale tchadienne.


Ell comprend Ă©galement 8 Mirage 2000 basĂ©s Ă  Niamey et N’Djamena, 17 hĂ©licoptères de combat et de manoeuvre, 5 drones de reconnaissance Reaper, 6 Ă  10 avions de transport, 300 vĂ©hicules logistiques et 300 vĂ©hicules blindĂ©s.

Au Tchad, outre la base de N’Djamena, l’armĂ©e française s’appuie sur les emprises d’AbĂ©chĂ© et de Faya-Largeau, et sur trois dĂ©tachement de liaison.

L’opĂ©ration Barkhane a aussi rĂ©alisĂ© 80 projets de dĂ©veloppement et 34.000 consultations et aides mĂ©dicales gratuites au profit des populations, ajoute le ministère.

Elle constitue aussi un défi logistique sous un climat éprouvant pour les hommes et les matériels, et a généré 45.000 heures de vol, 600.000 rations livrées et 30.000 tonnes de fret transportées.

Elle cumule 400 opĂ©rations, le plus souvent en partenariat avec les forces armĂ©es de la rĂ©gion, et 4.500 soldats des 5 pays partenaires ont participĂ© Ă  200 actions d’instruction.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut