Santé › Actualité

Lutte contre les épidémies: un nouveau dispositif mis en place au Cameroun

Le Projet 48 de l’Union europĂ©enne regroupant les experts de 11 pays d’Afrique a Ă©tĂ© lancĂ© mercredi Ă  YaoundĂ©

Le ministre de la SantĂ© publique (MinsantĂ©), AndrĂ© Mama Fouda, a prĂ©sidĂ© mercredi, 29 juin 2016, Ă  YaoundĂ©, la cĂ©rĂ©monie de lancement du Projet 48 en vue de l’amĂ©lioration de la gestion rĂ©gionale des crises Ă©pidĂ©miques pour les pays partenaires des Centres d’excellence de l’Union europĂ©enne, pour rĂ©duire les risques nuclĂ©aire, radiologique et chimique. « Les Ă©pidĂ©mies sont des Ă©vĂ©nements extraordinaires qui entraĂ®nent un risque majeur de dĂ©cès et de handicaps. Ceci en raison de leur ignorance ou de la faiblesse du système de santĂ© dans la zone touchĂ©e ou des zones menacĂ©es. Et il faut Ă  chaque fois qu’il y ait une rĂ©ponse multisectorielle, coordonnĂ©e et rapide pour arrĂŞter, circonscrire et faire reculer une Ă©ventuelle propagation de l’Ă©pidĂ©mie », a dĂ©clarĂ© le MinsantĂ©.

Le Cameroun ayant notamment connu, ces dernières annĂ©es, une grosse Ă©pidĂ©mie de cholĂ©ra, des inondations dans certaines rĂ©gions septentrionales, et en ce moment l’Ă©pizootie de la grippe aviaire hautement pathogène Ă  savoir le virus H5N1, sans oublier l’Ă©pidĂ©mie d’Ebola qui a sĂ©vi aux frontières du pays, « il est plus que jamais important pour les pays durement touchĂ©s d’apporter des rĂ©ponses efficaces. Ceci en vue d’Ă©viter des pertes en vies humaines, des bĂ©tails et mĂŞme une dĂ©sorganisation du tissu sociopolitique et Ă©conomique », a expliquĂ© AndrĂ© Mama Fouda.

Le Projet 48 ambitionne donc de regrouper les experts de 11 pays d’Afrique (Benin, CĂ´te d’Ivoire, Gabon, GuinĂ©e-Conakry, Liberia, Maroc, etc.,) de recruter des experts nationaux pour former une Ă©quipe rĂ©gionale pour les pays suscitĂ©s. De façon Ă  ce que tout le monde puisse ĂŞtre au mĂŞme niveau en matière d’amĂ©lioration de la gestion des Ă©pidĂ©mies.



jumelles-blog.africaciel.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut