International › AFP

New York: un chauffard fait un mort et 22 blessés à Times Square

Pas d'image

Un ex-militaire amĂ©ricain, avec un casier judiciaire mais apparemment sans motivation terroriste, a renversĂ© 23 piĂ©tons Ă  Times Square jeudi Ă  New York, faisant un mort et plusieurs blessĂ©s graves sur l’une des places les plus frĂ©quentĂ©es au monde.

« Sur la base de l’information dont nous disposons pour l’instant, il n’y a aucune indication qu’il s’agissait d’un acte de terrorisme », a dĂ©clarĂ© le maire de New York, Bill de Blasio sur place, visiblement soucieux de rassurer New-Yorkais et touristes dans un contexte de multiples attentats Ă  la voiture-bĂ©lier en Europe.

« L’enquĂŞte se poursuit », a-t-il cependant soulignĂ©, et les autoritĂ©s « ont renforcĂ© la prĂ©sence policière Ă  certains endroits-clĂ© » de cette mĂ©tropole de 8,5 millions d’habitants, a-t-il ajoutĂ©.

Times Square, avec ses théâtres, ses magasins et ses immenses panneaux lumineux, est l’une des attractions Ă  ne pas manquer pour les dizaines de millions de touristes qui visitent chaque annĂ©e le poumon Ă©conomique amĂ©ricain. Le maire a rappelĂ© que la prĂ©sence policière y avait Ă©tĂ© renforcĂ©e ces dernières annĂ©es.

Le dernier attentat Ă  New York remonte Ă  mi-septembre 2016, lorsqu’un jeune AmĂ©ricain d’origine afghane avait placĂ© une mini-bombe dans une poubelle. L’attentat avait fait 31 blessĂ©s lĂ©gers.

L’incident jeudi est survenu juste avant midi (16H00 GMT), alors que des centaines de personnes y prenaient le soleil et que dĂ©butait la pause dĂ©jeuner pour les nombreux immeubles de bureaux aux alentours.

Une Honda Accord couleur bordeaux est arrivée à vive allure sur le trottoir de la 7e Avenue, et a renversé des piétons sur un peu plus de trois pâtés de maison, de la 42e à la 45e rue.

Une femme de 18 ans a Ă©tĂ© tuĂ©e sur le coup et au moins sept des 22 blessĂ©s hospitalisĂ©s – parmi lesquels figure sa soeur de 13 ans – sont dans un Ă©tat grave, ont indiquĂ© les autoritĂ©s. Elles n’ont donnĂ© aucun dĂ©tail sur leur identitĂ© ou leur nationalitĂ© dans l’immĂ©diat.

– Ancien de l’US Navy –

Un photographe de l’AFP, qui se trouvait tout près du lieu de l’accident, a vu la berline dĂ©bouler Ă  toute allure. « Il y avait des gens par terre », « des gens qui pleuraient », a-t-il indiquĂ©.


« On aurait dit qu’il essayait de renverser tout le monde », a racontĂ© Annie Donahey, une Anglaise tĂ©moin de la scène.

« Il y avait des gens sur le capot, qui volaient sur les cĂ´tĂ©s, et la fille qui marchait devant moi avant que je traverse la rue Ă©tait comme un tas Ă  terre. Elle Ă©tait clairement morte, tout ca s’est passĂ© si vite », a-t-elle ajoutĂ©.

La berline s’est arrĂŞtĂ©e après avoir percutĂ© un poteau de signalisation et a pris feu, mais l’incendie a Ă©tĂ© vite maĂ®trisĂ©, selon les pompiers.

Le conducteur, interpellĂ© après que sa voiture eut heurtĂ© des feux de signalisation, a Ă©tĂ© identifiĂ© comme Ă©tant Richard Rojas. Le maire a prĂ©cisĂ© qu’il s’agissait d’un citoyen amĂ©ricain de 26 ans, rĂ©sident dans le quartier du Bronx, ayant Ă©tĂ© engagĂ© dans l’US Navy.

Il avait dĂ©jĂ  Ă©tĂ© arrĂŞtĂ© trois fois Ă  New York: en 2008 et 2015, pour conduite en Ă©tat d’ivresse, et ce mois-ci pour des « menaces » de nature non prĂ©cisĂ©e, ont dĂ©taillĂ© les autoritĂ©s.

Les tests sont en cours pour dĂ©terminer s’il Ă©tait en Ă©tat d’ivresse jeudi matin, a indiquĂ© la police.

De nombreux vĂ©hicules d’urgence – police, ambulance, pompiers – Ă©taient sur les lieux, bloquant la place et causant des embouteillages aux alentours de ce point nĂ©vralgique de Manhattan.

En mai 2010, la police new-yorkaise avait dĂ©jouĂ© une tentative d’attentat Ă  proximitĂ© de Times Square, la plus sĂ©rieuse alerte depuis les attentats du 11 septembre 2001. Un vĂ©hicule piĂ©gĂ© contenant des matĂ©riaux explosifs avait alors Ă©tĂ© dĂ©couvert Ă  proximitĂ© de la place, et un immigrĂ© pakistanais arrĂŞtĂ© puis condamnĂ© Ă  la prison Ă  perpĂ©tuitĂ©.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut