› Société

Nigeria : une otage libérée des mains de Boko haram retourne dans la forêt de Sambisa

Un des camps de la forêt de Sambisa au Nigeria. ©AFP

Elle serait partie retrouver les privilèges auxquelles elle était habituée lors de sa captivité, en plus de son mari, père de son enfant.

Aisha, 25 ans, a fui sa maison familiale Ă  Maiduguri avec son fils. Selon les informations du site nigerian Pulse news, elle a Ă©tĂ© l’un des otages secourus dans la forĂŞt de Sambisa l’annĂ©e dernière, après un raid militaire dans la base des terroristes. Après son sauvetage, elle a Ă©tĂ© envoyĂ©e dans un programme de dĂ©radicalisation pendant neuf mois.

Selon sa sĹ“ur, qui a donnĂ© l’alerte de cette « fugue », Aisha a rĂ©ussi Ă  emporter une partie de ses vĂŞtements et Ă  s’Ă©chapper avec son enfant, fruit de son mariage avec un commandant terroriste identifiĂ© comme Mamman Nur. La soeur, Bintu Yerima, âgĂ©e de 22 ans, a parlĂ© Ă  la Fondation Thomson Reuters : « Avant qu’elle ne parte, elle avait reçu un appel tĂ©lĂ©phonique d’une femme qui Ă©tait avec elle (dans le programme) ».


Bintu a affirmĂ© que sa soeur Ă©tait rentrĂ©e dans la forĂŞt de Sambisa. Elle a ajoutĂ© que le tĂ©lĂ©phone portable d’Aisha a Ă©tĂ© Ă©teint après plusieurs appels auxquels elle n’avait pas rĂ©pondu. Aisha aurait dĂ©clarĂ© Ă  la Fondation, plus tĂ´t cette annĂ©e, que d’autres femmes kidnappĂ©es par la secte lui ont Ă©tĂ© donnĂ©es comme esclaves parce qu’elle Ă©tait mariĂ©e Ă  un commandant influent.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut