International › APA

Ouverture à Addis-Abeba du Forum africain pour le développement durable

Le Forum rĂ©gional africain pour le dĂ©veloppement durable (FADD 2017) a ouvert ses travaux, jeudi Ă  Addis-Abeba, sous le thème « Assurer une croissance inclusive et durable et une prospĂ©ritĂ© pour tous ».La thĂ©matique retenue pour la 3ème session du FADD, qui intervient en prĂ©lude au Forum politique de haut niveau pour le dĂ©veloppement durable (FHDD) prĂ©vu en juillet prochain Ă  New York, repose sur un certain nombre de considĂ©rations et de tendances en matière d’Ă©radication de la pauvretĂ© et la promotion d’une croissance inclusive et durable et la prospĂ©ritĂ© en Afrique.

Pour rĂ©aliser une croissance inclusive et soutenue, les pays africains doivent restructurer et diversifier leurs Ă©conomies, renforcer leurs capacitĂ©s productives, identifier les secteurs Ă  forte valeur ajoutĂ©e, avec des infrastructures rĂ©silientes et la gestion durable des ressources naturelles, a estimĂ© M. Abdalla Hamdok, SecrĂ©taire exĂ©cutif par intĂ©rim de la Commission Economique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

Dans son allocution Ă  la cĂ©rĂ©monie d’ouverture du Forum, M. Hamdok a insistĂ© sur l’importance de la mobilisation de toutes les parties prenantes en Afrique pour atteindre une croissance Ă©conomique « Ă©quitable » en vue de s’attaquer Ă  la pauvretĂ© et rĂ©aliser le dĂ©veloppement socioĂ©conomique et humain « rapide » dans le continent.

En Afrique, « il faut passer Ă  l’action » pour mettre en oeuvre le programme de dĂ©veloppement durable 2030 et l’Agenda 2063, a-t-il dit, estimant qu' »il est grand temps pour que le continent (africain) change de vitesse » pour s’attaquer directement Ă  la pauvretĂ© et promouvoir l’intĂ©gration de l’Afrique dans l’Ă©conomie mondiale par une industrialisation et un accès effectif aux marchĂ©s.

Il a, Ă  cet Ă©gard, invitĂ© l’Afrique Ă  renforcer ses avantages comparatifs, avec des « industries vertes » plus efficaces et plus concurrentielles pour relever le dĂ©fi de la mondialisation, ajoutant que cela exige des Ă©conomies dynamiques, des bases d’exportation solides, des investissements rĂ©guliers et un climat favorable au secteur commercial et industriel.


Les autres intervenants, ont mis particulièrement l’accent sur la croissance durable et la prospĂ©ritĂ© partagĂ©e en Afrique et Ă©voquĂ© les indicateurs de dĂ©veloppement durable sĂ©lectionnĂ©s pour le FHDD 2017 et les objectifs correspondants du premier plan dĂ©cennal de mise en Ĺ“uvre du programme 2063.

Ils ont ainsi insistĂ© sur la nĂ©cessitĂ© d’Ă©radiquer toutes les formes de pauvretĂ© en Afrique, de mettre fin Ă  la faim et assurer la sĂ©curitĂ© alimentaire en Afrique, mener une vie saine et promouvoir la prospĂ©ritĂ© pour tous, renforcer l’Ă©galitĂ© du genre et l’autonomisation de toutes les femmes et les filles, Ă©difier des infrastructures rĂ©silientes et promouvoir une « industrialisation verte » et une innovation inclusive et durable.

Les activités du Forum (17-19 mai) se déroulent autour de plusieurs sous-thèmes axés sur les indicateurs des ODD sélectionnés pour le FHDD 2017.

Le Forum rĂ©gional africain pour le dĂ©veloppement durable, qui devrait aboutir Ă  une feuille de route pour dĂ©fendre les intĂ©rĂŞts du continent lors des assises de New York, enverra des messages clĂ©s en vue de parvenir Ă  l’Ă©limination de la pauvretĂ© et la promotion de la prospĂ©ritĂ©, la rĂ©alisation de l’Ă©galitĂ© des sexes et de l’autonomisation des femmes ainsi que la pise en charge des jeunes dans la planification et la mise en Ĺ“uvre du dĂ©veloppement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut