International › APA

Ouverture à Nairobi de la Conférence internationale des femmes juges

Le prĂ©sident Uhuru Kenyatta a officiellement ouvert la confĂ©rence rĂ©gionale de l’Association internationale des femmes juges (IAWJ), organisĂ©e par l’Association des femmes juges du Kenya (KWJA).La confĂ©rence rĂ©unit plus de 300 femmes juges du monde entier pour discuter des questions Ă©mergentes de genre dans le processus Ă©lectoral, avant les Ă©lections gĂ©nĂ©rales du 8 aoĂ»t au Kenya.

Cette confĂ©rence est la 15ème du genre Ă  se tenir en Afrique depuis la formation de l’Association en 1991, et la deuxième Ă  avoir lieu dans le pays sous l’Ă©gide de la KWJA.

S’exprimant Ă  Nairobi, lors de l’ouverture de la confĂ©rence, Uhuru Kenyatta a invitĂ© les Ă©lus Ă  soutenir la règle des deux tiers relative au genre et a assurĂ© le pouvoir judiciaire du soutien intĂ©gral de l’exĂ©cutif dans ses efforts visant Ă  renforcer l’Ă©quitĂ© entre les sexes.

“Je suis convaincu d’arriver au brillant destin de l’Afrique pour la prospĂ©ritĂ© et la sĂ©curitĂ© pour tous, nous devons simplement avoir des femmes comme partenaires Ă©gaux pour nous guider et nous gouverner”, a dĂ©clarĂ© le prĂ©sident Kenyatta.


Il a souligné que les filles devaient avoir la même possibilité et la même protection que les garçons et que la liberté économique ne doit pas connaître de genre.

La confĂ©rence de trois jours traitera de plusieurs questions d’actualitĂ© touchant les effets nĂ©gatifs de la mise en Ĺ“uvre de la lĂ©gislation sur la violence sexiste, le leadership des femmes dans le domaine judiciaire et la vulnĂ©rabilitĂ© spĂ©cifique au sexe dans les situations de conflit.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut