Sport › Football

Oyongo Bitolo : « Tu donnes ton cœur, ton âme et ta vie…mais d’autres ne reconnaissent pas ta valeur »

© Droits réservés

Le Lion indomptable a postĂ© une vidĂ©o, le 29 mars, sur son compte Snapchat pour se plaindre du fait d’avoir Ă©tĂ© abandonnĂ© Ă  Bruxelles par l’Ă©quipe nationale.

« Me voilà bloqué à Bruxelles parce que je n’ai pas mon billet retour. Je suis là, à attendre personne ne me répond. Tu donnes ton cœur, ton âme et ta vie pour ta nation mais, d’autres ne reconnaissent pas ta valeur ». C’est avec ces mots que le latéral droit des Lions indomptables a dépeint sa frustration après sa participation au regroupement de l’équipe nationale pour les rencontres amicales contre la Tunisie, puis la Guinée. Le joueur évoluant dans le championnat canadien n’a pas été plus précis que ça. Du coup, certains ont aussitôt conclu que l’encadrement technique des Lions n’a pas payé le billet retour du joueur.

Martin Camus Mimb, journaliste bien introduit dans la tanière des Lions, a une autre version des faits. « Oyongo avait un titre de voyage en bonne et due forme avec les mentions suivantes:
Mercredi 29 Mars 2017 Air Canada AC 833DĂ©part 29 Mars 10h45 Classe Affaire. Que s’est-il donc passĂ© pour que Oyongo reste Ă  Bruxelles? Il a sollicitĂ© des responsables de la Fecafoot, une modification de son titre de voyage pour repousser son dĂ©part de Bruxelles dans l’après-midi, question de lui permettre d’arriver Ă  MontrĂ©al en milieu de journĂ©e et non Ă  7h30, qui pour lui Ă©tait trop tĂ´t. C’est cette modification qui n’a pas Ă©tĂ© operĂ©e. Elle n’est vraiment pas obligatoire, le concernĂ© lui-mĂŞme pouvant le faire. Mais que la FĂ©cafoot le fasse Ă©tait aussi une façon de prĂ©server cette harmonie nĂ©e de la Can. Question: Pourquoi Oyongo s’est laissĂ© emporter dans de graves dĂ©clarations pour si peu? Ă€ mon avis, il avait un peu marre de ce type de dĂ©tails rĂ©pĂ©titifs qui montrent le peu de considĂ©ration qu’on peut avoir pour eux. Je peux vous le dire avec certitude, certains joueurs de cette Ă©quipe nationale viennent en stage et dans des regroupements et repartent avec des titres de voyages payĂ©s par eux-mĂŞmes ou des tiers et attendent toujours d’ĂŞtre remboursĂ©s », affirme Martin Camus Mimb.


L’encadrement technique ne s’est pas encore prononcé sur la question. En attendant, le joueur pourrait manquer le match de championnat avec son club Chicago fire, samedi prochain.

Depuis la défaite des Lions contre la Guinée le 28 mars, la première depuis la Can 2017, les révélations sur la gestion logistique catastrophique de l’équipe nationale fusent.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut