Eco et Business › L'Eco en +

Un plan pour l’emploi des Camerounais de retour de France

©Droits réservés

L’Office français de l’immigration et de l’insertion a signé deux contrats de prestation avec des institutions camerounaises, afin de faciliter le retour dans leur pays.

L’Office français de l’immigration et de l’insertion (Ofii) veut s’impliquer dans l’encadrement des Camerounais qui décident de retourner au Cameroun après un long séjour en France, pour des études ou pour d’autres raisons. Mardi, l’organe a signé des contrats de prestations avec des institutions camerounaises dans ce sens. Le premier, avec le Fonds national de l’emploi (Fne), permettra de placer les compétences dans les entreprises partenaires de l’entreprise. Le Fne jouera aussi le rôle d’encadrement des demandeurs dans le montage des Très petites entreprises (Tpe).

Le second contrat de prestation a été signé avec le Conseil interprofessionnel de cacao et du café (Cicc). Celui-ci apportera son expertise dans le montage des projets agricoles. « Le Cicc qui a des compétences avérées dans le domaine du cacao et du café soutient les jeunes camerounais voulant mettre sur pied des exploitations cacaoyères ou caféières », a déclaré Gilles Thibault au quotidien Cameroon tribune. L’ambassadeur de France au Cameroun soutient que la signature de ces contrats « illustre une volonté d’aider les Camerounais qui sont partis en France et finalement n’ont pas trouvé leur place et ont décidé de retourner dans leur pays. Ceux qui se sont réinstallés ici réussissent et créent des emplois. Ceux qui veulent rentrer sont nombreux, mais ils n’ont pas toujours la bonne information », regrette Gilles Thibault.


En effet, de nombreux jeunes  hésitent à rentrer au Cameroun après leurs études en France. Ceux qui rentrent quand même ne savent pas toujours par où commencer. Certains, malgré les diplômes décrochés, attendent plusieurs mois pour trouver un emploi. Le Fne se chargera de leur donner les informations utiles afin qu’ils soient au contact d’entreprises susceptibles de mettre en valeur leur savoir-faire.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut