Dossiers › Focus

Plus de 150 participants aux consultations informelles Ă  Skirate

La rencontre des négociateurs à Skirate, jeudi, 08 septembre 2016 © Journalducameroun.com

La rencontre conduite par le président de la COP22 intervient avant la pré-COP prévue du 18 au 19 octobre 2016 à Marrakech, afin de répondre aux défis des changements climatiques

Après la cĂ©rĂ©monie de signature Ă  New-York il y a quelques jours, la Chine et les Etats-Unis ont Ă  leur tour franchi le pas en dĂ©posant leurs instruments de ratification, « nous rapprochant ainsi de l’entrĂ©e en vigueur effective de l’accord de Paris », a soulignĂ© le prĂ©sident de la COP22, Salaheddine Mezouar, mercredi 08 septembre 2016, Ă  l’ouverture des travaux de consultations informelles Ă  Skirate au Maroc, alors que 28 Etats avaient dĂ©jĂ  dĂ©posĂ© leur ratification.

La COP de Marrakech sous le signe de l’action

« L’endroit oĂą nous nous trouvons aujourd’hui, comme tant d’autres Ă  travers le monde, est vulnĂ©rable aux impacts nĂ©gatifs des changements climatiques. Selon certaines positions, Ă  l’horizon 2030, Skirate, pour cette rĂ©gion, connaitra une baisse de 15% de sa pluviomĂ©trie annuelle, avec une augmentation de tempĂ©rature de 1°». Il ne s’agit lĂ  que d’un exemple, qui selon le prĂ©sident de la COP22, illustre en quoi tous les pays et les rĂ©gions seront affectĂ©es Ă  des degrĂ©s divers par les changements climatiques.

Il faut donc « travailler ensemble » afin que ces exemples de vulnĂ©rabilitĂ© soient confrontĂ©s Ă  une action collective, collaborative, Ă©manant des Etats eux-mĂŞmes, renforcĂ©e par des initiatives d’acteurs non Ă©tatiques. « Notre action n’a de sens que si elle conduit Ă  des rĂ©sultats recherchĂ©s c’est Ă  dire, faire reculer ces avancĂ©es et ces transformations que l’environnement et le monde sont entrain de connaitre », a indiquĂ© Salaheddine Mezouar, par ailleurs ministre marocain des Affaires Ă©trangères et de la coopĂ©ration.

Les participants de Skirate ont donc deux jours pour dialoguer de façon « ouverte, inclusive et transparence des diffĂ©rents points inclus dans l’agenda », en maintenant « l’Ă©tat d’esprit constructif » observĂ© Ă  Paris en novembre dernier.


Les secteurs prioritaires pour les pays les plus vulnĂ©rables (eau, sĂ©curitĂ© alimentaire, dĂ©veloppement durable) sont Ă  l’ordre du jour pour l’Afrique et les Etats insulaires qui sont les plus affectĂ©s.

SĂ©golène Royale Ă  l’ouverture des consultations informelles

« Je suis sure que la COP de Marrakech sera un grand succès. Il faut montrer au monde que nous travaillons pour avancer vers nos objectifs, il faut avancer vers l’adaptation. Nous sommes tous ici pour notre avenir collectif », a dĂ©clarĂ© pour sa part la prĂ©sidente de la COP21, SĂ©golène Royal, en visioconfĂ©rence. « Je fais tout pour que les ratifications ait lieu avant Marrakech, pour que vous puissiez avoir le plaisir d’avoir un accord en voie d’adoption et mĂŞme dĂ©jĂ  opĂ©rationnel afin que comme cela a Ă©tĂ© dit, vous puissiez faire de la COP 22, la COP d’action », a-t-elle ajoutĂ© Ă  l’endroit du prĂ©sident de la COP Ă  venir, Salaheddine Mezouar.

Pour la prĂ©sidente de la COP21, il y a trois piliers importants auxquels ces travaux vont donner un coup d’accĂ©lĂ©rateur. C’est : faire en sorte que « l’accord soit appliquĂ© concrètement pour rester en dessous des deux degrĂ©s du rĂ©chauffement climatique ». Faire en sorte que « l’ensemble des coalitions montent en puissance. Je vois que c’est le cas pour beaucoup d’entre elles que ce soit les Ă©nergies renouvelables en Afrique, la coalition solaire, la coalition prix du carbone, la coalition pour le doublement des investissements et puis tous les sujets liĂ©s Ă  la nature, les forĂŞts, l’agriculture, l’ocĂ©an, l’eau, la rĂ©silience des petites villes, l’efficacitĂ© Ă©nergĂ©tique des bâtiments, etc. Tout ce qui produit aussi de l’activitĂ© et de l’emploi que j’appelle la croissance verte ».

Après cet événement des négociateurs, suivra la pré-COP prévue du 18 au 19 octobre prochain à Marrakech.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut