International › AFP

Premier entretien téléphonique Poutine-Macron

Pas d'image

Vladimir Poutine et Emmanuel Macron ont eu jeudi leur tout premier entretien tĂ©lĂ©phonique et sont convenus, selon le Kremlin, de « dĂ©velopper les relations traditionnellement amicales » entre les deux pays, qui ont des divergences sur plusieurs dossiers.

Les prĂ©sidents russe et français entendent Ă©galement « travailler ensemble sur des questions d’actualitĂ© internationale et rĂ©gionale, y compris la lutte contre le terrorisme », a indiquĂ© le Kremlin dans un communiquĂ©.

C’est Vladimir « Poutine qui a appelĂ© M. Macron », investi dimanche prĂ©sident de la RĂ©publique française, a prĂ©cisĂ© Ă  la presse le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

Le 8 mai, le prĂ©sident russe avait exhortĂ© M. Macron, dans un message de fĂ©licitations pour son Ă©lection Ă  la prĂ©sidence française, Ă  « surmonter la mĂ©fiance mutuelle » entre Paris et Moscou de façon Ă  combattre ensemble « la menace croissante du terrorisme et de l’extrĂ©misme violent ».

Jeudi, M. « Poutine a de nouveau fĂ©licitĂ© son homologue français pour sa prise officielle de fonctions et pour la formation d’un nouveau gouvernement », selon le communiquĂ© du Kremlin. « Les deux parties ont exprimĂ© leur volontĂ© de dĂ©velopper les relations russo-françaises traditionnellement amicales dans les domaines politique, Ă©conomique et culturel ».

Ils ont Ă©galement « soulignĂ© l’importance de poursuivre la coopĂ©ration dans le cadre du format dit de Normandie (France, Russie, Allemagne, Ukraine, ndlr) visant Ă  trouver un règlement de la crise ukrainienne sur la base des accords de Minsk ».


Les deux hommes ont Ă©galement discutĂ© des possibilitĂ©s d’une prochaine rencontre, a ajoutĂ© le Kremlin, sans plus de dĂ©tails.

Dans l’entourage de M. Macron, on a prĂ©cisĂ© que « malgrĂ© les divergences de positions sur diffĂ©rents sujets », les deux hommes avaient « rappelĂ© la relation ancienne et particulière entre les deux pays, qui ont traversĂ© 300 ans de relations diplomatiques ». « Citant le gĂ©nĂ©ral de Gaulle, le prĂ©sident Poutine a soulignĂ© que la France et la Russie Ă©taient fortes quand elles Ă©taient unies », a-t-on encore ajoutĂ©.

De mĂŞme source, les deux prĂ©sidents sont convenus de « poursuivre le dialogue sur les crises rĂ©gionales (Ukraine, Syrie) et les relations bilatĂ©rales (sĂ©curitĂ©, Ă©conomie, culture) ».

Les relations entre la France et la Russie sont actuellement tendues, en raison notamment de la situation en Ukraine et Ă  la suite des sanctions Ă©conomiques sĂ©vères imposĂ©es par l’Union europĂ©enne Ă  l’encontre de Moscou après l’annexion par la Russie de la pĂ©ninsule ukrainienne de CrimĂ©e en 2014.

Le dossier syrien divise également les deux pays, Moscou soutenant le président Bachar el-Assad, dont Paris souhaite le départ à terme.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut