Politique › Institutionnel

Le président Paul Biya attendu en Italie le 20 mars

©Droits réservés

Sur invitation du président Sergeo Matarella, le couple présidentiel camerounais effectuera une visite d’Etat en Italie du 20 au 22 mars

Le chef de l’Etat camerounais et son épouse Paul et Chantal Biya séjourneront en Italie du 20 au 22 mars. Ils y sont conviés par le président Sergeo Mattarella dont la dernière visite sur le triangle national remonte au 17 mars 2016.

L’information vient du secrétaire général de la présidence qui n’a pas dévoilé les raisons de cette visite officielle. Elle survient cependant alors que les engagements de l’Italie dans le pays se sont accrus ces derniers mois, notamment par la signature de plusieurs accords économiques.

Au mois de février dernier, 150 entrepreneurs italiens avaient mené une mission de prospection afin de convenir sur les possibilités de joint-ventures et du financement des projets d’intérêt communs dans les domaines de l’industrie agroalimentaire, des énergies renouvelables, du transport, de la mécanique industrielle, de l’ameublement, du bois, du cuir, du  fer, de la transformation du coton, des Btp, etc..

La mission conduite par le ministre vice-ministre des Affaires étrangères en charge de la coopération internationale, Mario Giro, s’inscrivait dans le cadre du suivi des engagements pris par les deux pays en mars 2016. «Nous avions pris à l’époque (lors de la visite de Sergeo Mattarella, Ndlr), l’engagement de préparer une mission économique pour répondre à une sollicitation du chef de l’Etat Paul Biya qui nous avait adressé deux requêtes : plus d’entreprises et de coopération économique entre nos deux pays et plus d’universités et d’opportunités de formation et de professionnalisme pour la jeunesse camerounaise», avait indiqué Mario Giro le 15 février dernier.

Il s’agit de : l’accord sur l’annulation de la dette (en vigueur depuis 2006) ; l’accord relatif à l’exemption du visa de court séjour pour les détenteurs de passeports diplomatiques ou de service (2016) ; accord portant sur la coopération culturelle, scientifique et technique ; protocole d’accord entre l’Université de Padoue, en Italie, et l’Ecole nationale supérieure des travaux publics (2016) ; le mémorandum d’entente pour la promotion de l’urbanisme durable.


 

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut