International › AFP

Programme chargé pour Macron au Mali

Le prĂ©sident Emmanuel Macron suivra un programme chargĂ© vendredi pour sa visite sur la base militaire française de Gao au Mali: entretien avec son homologue malien, prĂ©sentation des opĂ©rations, dĂ©jeuner avec les soldats, discours, deux points de presse et vol en hĂ©licoptère, a indiquĂ© un porte-parole de l’armĂ©e.

Pour son premier dĂ©placement hors d’Europe depui sa prise de fonction dimanche, il a choisi Gao, pivot de l’opĂ©ration française Barkhane au Sahel, qui mobilise 4.000 soldats dans cinq pays dont 1.700 en poste Ă  Gao actuellement.

Emmanuel Macron est attendu Ă  10h00 locales (12h00 heures de Paris) et repartira vers 16h00 locales.

En janvier, son prĂ©dĂ©cesseur François Hollande n’avait pu rester que deux heures sur la base, oĂą il s’est rendu trois fois en tout depuis le lancement en janvier 2013 de l’opĂ©ration Serval pour chasser les jihadistes qui avaient pris le controle du nord du Mali.

« Il veut rencontrer des gens, parler avec des soldats. Il a beaucoup d’admiration pour l’esprit de dĂ©vouement de ces jeunes », a expliquĂ© le porte-parole de l’opĂ©ration Barkhane, qui a pris en aoĂ»t 2014 le relais de Serval, le lieutenant-colonel Patrick Simo.

A son atterrissage, il sera accueilli par le prĂ©sident Ibrahim Boubacar KeĂŻta, avec qui il aura un entretien de 45 minutes, suivi d’un point de presse conjoint.


Il se fera ensuite prĂ©senter l’unitĂ© Barkhane avant un briefing Ă  huis clos par les commandants des forces Barkhane et Sabre (forces spĂ©ciales).

Il fera ensuite un vol en hĂ©licoptère d’environ un quart d’heure au-dessus de la ville de Gao et de la boucle du fleuve Niger, puis en condition de tactique de combat, Ă  basse altitude. « Ca va remuer un peu », selon le porte-parole.

L’Ă©quipe de l’ElysĂ©e a prĂ©vu que les tĂ©lĂ©visions puissent filmer son vol dans un hĂ©licoptère qui Ă©voluera tout près du sien.

Ensuite, Emmanuel Macron dĂ©jeunera au milieu des soldats, avec qui il pourra Ă©changer. Dans l’après-midi il visitera une antenne chirurgicale, se fera prĂ©senter les forces spĂ©ciales et enfin s’adressera aux troupes.

Il tiendra pour finir un dernier point de presse – 25 journalistes venus de France et des journalistes maliens ont Ă©tĂ© invitĂ©s – avant un dernier entretien avec le prĂ©sident malien.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut