Santé › Actualité

Quand les mamans craquent

©Droits réservés

A trop se partager entre les attentes sociales et professionnelles, certaines femmes finissent par renoncer.Elles développent alors une forme de dépression  de plus en plus répandue.

Adeline F. n’a aucune nouvelle de Mathilde, sa première fille âgée de 17 ans. Un matin, l’adolescente est sortie pour ne plus revenir. C’était il y a trois ans. La fugueuse vivait déjà une adolescence perturbée. Plusieurs fois, elle avait déserté la maison de nombreux jours, sans donner de nouvelles. Adeline avait appris que sa fille entretenait une relation amoureuse avec un garçon beaucoup plus âgé qu’elle. L’adolescente avait expliqué à un membre de la famille que ça sonnait trop creux dans les marmites, ses pieds étaient beaucoup trop mal chaussés et que la misère la rebutait. Sa mère ne faisait rien pour que ça change et elle lui en voulait pour ça. Alors, Mathilde est partie. Pour les proches de cette petite famille, Adeline est la seule responsable de la situation.

En fait, Adeline est mère célibataire depuis toujours. Ses deux filles ont grandi  sans leurs pères respectifs et avec une mère dans une situation financière précaire. Le père de Mathilde a déserté quand il a appris qu’elle attendait un bébé. Elle a dû se plier en quatre pour subvenir aux besoins de cet enfant qu’elle n’attendait pas. Adeline a vécu une situation similaire quand elle a conçu de sa deuxième fille. Des traumatismes sont  à l’origine de la légèreté avec laquelle elle a éduqué ses enfants, qui n’ont toujours fait qu’à leur tête. Adeline avait purement et simplement renoncé aux pressions  face aux cris et pleurs des enfants, face aux bouches à nourrir, à son commerce à tenir et aux critiques de sa famille. La situation s’est dégradée après la mort de sa mère, son seul véritable soutien dans la vie.

Burn-out maternel

Même chez des femmes mariées bénéficiant de la présence de leurs conjoints à leurs côtés, ne sont pas à l’abri du burn-out maternel, qui est une dépression liée au fait d’être mère. Certaines femmes sont submergées par la fatigue physique et psychique. Elles cherchent à tout bien faire, à être à la hauteur des pressions sociales. Au travail, elles doivent être au top, autant qu’à la maison. Il faut se lever plus tôt et dormir plus tard que tout le monde. Il faut veiller à ce que tout soit impeccable, veiller à instaurer une autorité et un cadre sain. Ménage, vaisselle, lessive, repassage, cuisine, devoir des enfants, tendresses à accorder au conjoint, etc. Ça en fait des champs de bataille…

Tristesse, fatigue, anxiĂ©tĂ©, irritabilitĂ© en sont les revers… Et puis, un jour, des mots violents qu’on n’aurait jamais pensĂ© dire Ă  son enfant. Une gifle ou une fessĂ©e qui partent sans qu’on ait pu les retenir. Ce genre de passages Ă  vide, nombreuses sont les mères Ă  l’avoir vĂ©cu et Ă  ne pas se l’avouer. Mais lorsque celui-ci dure, lorsqu’aucune issue ne semble se profiler, le petit surmenage se transforme alors en vĂ©ritable burn-out. Pas Ă©tonnant que des programmes tĂ©lĂ© comme Super nanny (diffusĂ© sur une chaĂ®ne du câble), soient consacrĂ©s Ă  l’aide des parents dĂ©passĂ©s ou ayant renoncĂ© Ă  la responsabilitĂ© parentale, alors qu’ils vivent sous le mĂŞme toit que leurs enfants en bas âge.

Selon des psychologues, cette forme d’affection est le revers de l’idĂ©alisation de la fonction parentale. Elle survient chez certaines femmes lorsqu’elles se rendent compte que ce n’est pas si simple d’ĂŞtre mère.

Dix signes que vous souffrez d’un burn-out maternel

Les signes chez les mères

1) Désir de perfection sur tous les paramètres

En dĂ©veloppant un fantasme de perfection dans son mode d’Ă©ducation cette mère dĂ©veloppe une omnipotence sur tous les plans de la vie de ses enfants et règne sur tous les fronts: l’Ă©cole, l’Ă©ducation, leurs relations sociales, les vacances, leur santĂ©. Elle gĂ©nère en outre, une course Ă  la performance et les prouesses de sa progĂ©niture reprĂ©sentent sa rĂ©ussite la plus probante.

2) Etre au bout du rouleau et ne pas s’en rendre compte

« Une mère au bord du gouffre nerveusement et au bout de ses rĂ©serves d’Ă©nergie, peut en toute inconscience et par souci de continuer Ă  gĂ©rer Ă  la perfection toute sa petite tribu, ne pas sentir qu’elle est en train de sombrer ». C’est bien souvent l’entourage qui en prend conscience pour elle, en essayant de l’alerter.

3) L’ambivalence des sentiments

En dĂ©pit des grands principes d’Ă©ducation qu’elle s’Ă©tait Ă©dictĂ©s avant la naissance des enfants, elle se surprend Ă  ressentir des sentiments très contradictoires Ă  leur Ă©gard. Les pertes de sang froid sont de plus en plus frĂ©quentes et s’accompagnent parfois de violence et de cris. On assiste Ă©galement Ă  l’alternance d’un amour passion pour les enfants suivi d’un rejet parfois haineux. Elle se sent incomprise et victime d’injustice en regard de tout son investissement.

4) L’Ă©puisement physique


ÉcrasĂ©e par une fatigue chronique, rien ne semble pouvoir soulager cet Ă©puisement. Il lui semble qu’il lui faudrait rester des mois sous la couette pour en venir Ă  bout!

5) Sensation d’overdose de tout

Elle a l’impression que la moindre action de la vie quotidienne, surtout en relation avec les enfants revient Ă  gravir l’Everest!

4) Troubles du sommeil

En dĂ©pit de l’extrĂŞme fatigue, il lui est difficile, voire impossible de dormir autrement que par l’aide de somnifères.

6) Troubles de l’humeur

AccompagnĂ©s de plaintes rĂ©pĂ©titives, pessimistes et dĂ©pressives. Le malaise interne devient envahissant. Aussi tant qu’elle a la sensation de ne pas ĂŞtre entendue ou comprise par l’entourage, les mĂŞmes plaintes reviennent en boucles.

7) Absence de désir sexuel, désintérêt pour son partenaire

La sensation d’Ă©puisement est telle, que l’idĂ©e d’un rapprochement avec son conjoint est vĂ©cue telle une corvĂ©e supplĂ©mentaire.

8) Affaiblissement de l’estime de soi

Avec l’impression que la vie la dĂ©passe et qu’elle n’a plus la capacitĂ© d’en tenir les rĂŞnes.

9) Isolement

Elle se replie sur elle-mĂŞme et Ă©vite le contact.

10) Prise de poids ou amaigrissement spectaculaire 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut