› International

RDC: Prochaine Journée Internationale de la femme sans pagne, ni parade

Le 8 mars de cette annĂ©e Il n’y aura pas d’impression d’un pagne spĂ©cifique, ni de dĂ©filĂ©, contrairement aux pratiques habituelles du pays

Ensemble contre la guerre et les violences Ă  l’Ă©gard des femmes et des filles en consolidant la paix et la justice en RDC. C’est le thème national retenu cette annĂ©e en RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo, pour la de la journĂ©e internationale de la femme cĂ©lĂ©brĂ©e dans le monde entier le 8 mars de chaque annĂ©e. Contrairement aux pratiques observĂ©es en RDC, depuis quelques annĂ©es, il n’y aura pas d’impression d’un pagne spĂ©cifique pour l’Ă©dition 2013 de la journĂ©e du 8 mars, ni de dĂ©filĂ© selon une annonce faite par la ministre congolaise du Genre, de la Famille et de l’Enfant Geneviève Inagosi, le 11 fĂ©vrier dernier Ă  Kinshasa.

Parlant au nom du gouvernement, elle a justifiĂ© l’annulation du port de pagne spĂ©cifique Ă  la journĂ©e du 8 mars et celle du dĂ©filĂ© ce jour par la focalisation que certaines se font sur ces moyens. «Le Gouvernement, Ă  travers mon ministère, n’est pas du tout contre le port du pagne (.) Mais, seulement une certaine opinion a tendance Ă  rĂ©duire la cĂ©lĂ©bration de la JournĂ©e internationale de a Femme au seul port du pagne. Et ça, ce n’est pas bien», a expliquĂ© Geneviève Inagosi. A travers cette dĂ©cision, le gouvernement voudrait «redorer plus ou moins le vrai sens de la commĂ©moration de cette journĂ©e», a affirmĂ© la ministre, Ă©voquant la prise de conscience et la dĂ©fense des droits des femmes. Elle a aussi expliquĂ© lors de son entretien avec nos confrères de radio okapi que le thème national du mois de la femme: «Ensemble contre la guerre et les violences Ă  l’Ă©gard des femmes et des filles en consolidant la paix et la justice en RDC», se greffe, selon elle, sur celui retenu sur le plan international : «une promesse est une promesse: il est temps de passer Ă  l’action pour mettre fin aux violences Ă  l’Ă©gard des femmes».

La JournĂ©e internationale de la femme est cĂ©lĂ©brĂ©e le 8 mars de chaque annĂ©e par des groupes de femmes dans le monde entier. Elle puise ses racines dans la lutte menĂ©e par les femmes depuis des siècles pour participer Ă  la sociĂ©tĂ© sur un pied d’Ă©galitĂ© avec les hommes. ConformĂ©ment Ă  une dĂ©claration du Parti Socialiste amĂ©ricain, la première JournĂ©e nationale de la femme a Ă©tĂ© cĂ©lĂ©brĂ©e sur l’ensemble du territoire des États-Unis, le 28 fĂ©vrier. Les femmes ont continuĂ© Ă  cĂ©lĂ©brer cette journĂ©e le dernier dimanche de fĂ©vrier jusqu’en 1913. L’Internationale socialiste rĂ©unie Ă  Copenhague a instaurĂ© une JournĂ©e de la femme, de caractère international, pour rendre hommage au mouvement en faveur des droits des femmes et pour aider Ă  obtenir le suffrage universel des femmes. La proposition a Ă©tĂ© approuvĂ©e Ă  l’unanimitĂ© par la confĂ©rence qui comprenait plus de 100 femmes venant de 17 pays, dont les trois premières femmes Ă©lues au Parlement finlandais. Aucune date prĂ©cise n’a Ă©tĂ© fixĂ©e pour cette cĂ©lĂ©bration. Depuis 1917, une date officielle est arrĂŞtĂ©e. Tous les 8 sera cĂ©lĂ©brĂ©e la journĂ©e internationale de la femme.


Geneviève Inagosi, ministre du Genre, Famille et Enfant

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut