Société › Société

Le Recteur de l’AUF en mission au Cameroun pour la deuxième fois

Alain Ondoua, le Directeur de la Direction régionale Afrique centrale et Grands Lacs de l'AUF s'entretient avec des visiteurs © Journalducameroun.com

Jean-Paul de Gaudemar se rendra dans la capitale Ă©conomique, Douala, oĂą il signera le 1er mars 2017, un accord-cadre avec le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam).

Le Recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) est attendu au Cameroun le 27 fĂ©vrier prochain, a-t-on appris vendredi du Directeur  rĂ©gional Afrique Centrale et des Grands Lacs.

« Le recteur de l’AUF est attendu au Cameroun le 27 février », a indiqué Pr Alain Ondoua. Jean-Paul de Gaudemar arrive au Cameroun pour la deuxième fois, après un premier séjour 9 au 13 mai 2016, pour  « la signature le 01e mars  d’un accord-cadre entre l’AUF et le Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam) », a-t-il ajouté.

A la question de savoir les contours de cet accord, le Pr Alain Ondoua a fait savoir qu’  « ils sont une exclusivité du Recteur. Mais l’information sera disponible après la signature de l’accord ».

Le contenu de cet accord pourrait porter sur l’une des priorités de l’AUF pour les prochaines années à savoir : sortir du contexte académique pour rencontrer le réseau économique.  Et pour ce faire, elle est allée à la rencontre de la société civile en occupant un stand au Salon international de l’entreprise, de la Pme et du partenariat de Yaoundé (11 au 19 février).

« Nous nous sommes ici (Pomote) pour travailler notre visibilité. Il est question pour nous de montrer ce que nous faisons », a fait savoir le Directeur.

Regroupant plus de 800 institutions universitaires utilisant la langue française dans plus de 100 pays, l’AUF  est l’une des plus importantes associations d’institutions d’enseignement supérieur et de recherche au monde.  Son intervention couvre trois domaines constitutifs de l’enseignement supérieur : la formation, la recherche et la gouvernance universitaire.

Pour le Professeur, en plus de la formation et autres, « il est question de faire des universités, des pôles économiques au niveau locale et globale.  Et cela passe par l’insertion professionnelle et l’employabilité des diplômés », a commenté le Professeur.


Des visiteurs au stand de l’AUF Ă  Pomote 2017© Journalducameroun.com

Des innovations en vue !
En plus de ces trois domaines, l’AUF propose désormais une innovation technologue et le développement des partenariats. D’où l’adoption d’une stratégie pour la période 2017-2021. Cette vision stratégique de neuf axes devra non seulement permettre à l’institution de faire face aux défis internes mais aussi à ceux liés au renforcement  du rôle des universités comme opérateurs de développement, à la fois économique, culturel, linguistique et interculturel.

Tête de réseau des universités francophones, l’agence ambitionne de renforcer la maîtrise du français, la qualité des enseignants, le développement de cadre de références de la qualité des formations, et la mise en place de nouvelles organisations pédagogiques s’appuyant sur le numérique.

« En s’appuyant sur le numérique,  l’AUF veut apporter une solution alternative au problème de massification dans les universités camerounaises », argue Alain Ondoua.

En plus d’utiliser son campus numérique pour les formations à distance,  l’agence vise au final de développer des activités propres pouvant favoriser les apports des institutions membres au développement économique, social et environnemental.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut