Culture â€ș Mode

Salon de l’artisanat: La cinquiĂšme Ă©dition dĂ©bute le 31mars

Le ministĂšre des petites et moyennes entreprises, de l’Ă©conomie sociale et de l’Artisanat a annoncĂ© jeudi, 03 mars 2016, que la cinquiĂšme Ă©dition du Salon international de l’artisanat du Cameroun (SIA

PlacĂ© sous le haut parrainage du prĂ©sident de la RĂ©publique Paul Biya, ce rendez-vous des affaires est une opportunitĂ© pour les artisans d’exprimer leur savoir-faire, « un rendez-vous du donner et du recevoir Ă  l’Ă©chelle nationale et internationale qui va constituer une plus-value pour les artisans », a indiquĂ© le ministre en charge de l’Artisanat Laurent Serge Etoundi Ngoa.

Le SIARC va se tenir sur deux sites ayant pour la principale place le parc des expositions de Tsinga oĂč il est prĂ©vu l’installation de 550 stands tandis que la partie basse des palais des CongrĂšs va, quant Ă  elle, accueillir 50 exposants.

Le budget allouĂ© pour cette manifestation est de 600 millions francs CFA, des fonds qui permettront notamment Ă  l’amĂ©nagement des sites et Ă  la prise en charge des artisans qui n’auront rien Ă  dĂ©bourser selon le ministre Etoundi Ngoa puisque « tout est gratuit pour les artisans nationaux, le transport, les stands, l’hĂ©bergement et mĂȘme la collation ».

Concernant le prix des objets d’art, le ministre a soulignĂ© que « beaucoup de nos objets d’art sont exposĂ©s et vendus Ă  prix d’or. Il est donc question que certaines opĂ©rations soient mises sur pied, notamment la normalisation des articles ».

Le commerce Ă©lectronique est Ă©galement une piste Ă  explorer pour la valorisation des objets et l’homologation des prix « afin que l’artisan puisse vivre de son art ».


Pour ce qui est des participants, en dehors des artisans Camerounais, plusieurs pays ont confirmĂ© leur participation, notamment des exposants qui viendront non seulement de l’Afrique, mais aussi de l’Europe, de l’AmĂ©rique et du Moyen-Orient.


Droits reservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut