Sport › Football

Scandale de Bruxelles : La Police judiciaire enquĂŞte

©Droits réservés

Les membres du staff technique et administratif ont été entendus cette semaine sur les faits qui se sont déroulés en Belgique.

On n’en finit pas de parler du scandale de Bruxelles provoqué par la sortie médiatique de Hugo Broos, le sélectionneur de l’équipe nationale de football du Cameroun. En critiquant vertement les dysfonctionnements de l’intendance des Lions indomptables, le sélectionneur belge ne se doutait pas que les choses iraient aussi loin.

Mardi, il a été convoqué au ministère des Sports et de l’Education physique, où il a été entendu par le chef dudit département ministériel qui avait à ses côtés, le général de brigade Elokobi Njock. Sorti de là, le coach champion d’Afrique a relativisé son discours. Le propos moins acerbe, Hugo Broos a tu toutes les rumeurs annonçant sa volonté d’aller voler sous d’autres cieux et demandé les excuses d’avoir dit tout ce qu’il avait dans le ventre. Et ce n’était pas fini.

Ce même mardi, Hugo Broos était attendu à la Police judiciaire, où une enquête est en cours pour déterminer les responsables des bavures du séjour bruxellois des Lions. Il s’y est rendu, ainsi que les responsables de la Fecafoot, notamment le président. Mercredi, c’était au tour de ceux du Minsep ayant été du voyage en Belgique pour la rencontre amicale entre  le Cameroun et la Guinée Conakry. André Nguidjol Nlend, pointé du doigt dans cette affaire, a lui aussi été reçu à la Pj


Hugo Broos aura eu une semaine difficile, lui qui s’interrogeait sur son avenir sur le banc de touche camerounais, a dit son intention de rester.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut