International › AFP

Sénégal: des milliers de manifestants pour la libération du maire de Dakar

Des milliers de manifestants ont rĂ©clamĂ© vendredi soir Ă  Dakar la libĂ©ration du maire de la capitale sĂ©nĂ©galaise, emprisonnĂ© depuis mars pour dĂ©tournement de fonds publics, Ă  l’appel d’une nouvelle coalition de l’opposition.

Ce rassemblement Ă©tait la première manifestation de « Manko Taxawu SĂ©nĂ©gal » (Entente pour veiller sur le SĂ©nĂ©gal, en langue ouolof), coalition de formations de l’opposition, dont le Parti dĂ©mocratique sĂ©nĂ©galais (PDS, ex-pouvoir), formĂ©e fin avril en vue des Ă©lections lĂ©gislatives du 30 juillet.

La manifestation, Ă  laquelle participaient plusieurs responsables de l’opposition, visait notamment Ă  dĂ©noncer l’incarcĂ©ration du maire Khalifa Sall et Ă  rĂ©clamer la transparence dans la gestion des gisements de pĂ©trole et de gaz dĂ©couverts dans le pays.

Khalifa Sall, maire de Dakar depuis 2009, est en détention préventive depuis le 7 mars.

M. Sall, probable candidat Ă  l’Ă©lection prĂ©sidentielle de 2019 contre le chef de l’Etat Macky Sall, au pouvoir depuis 2012, doit rĂ©pondre de dĂ©penses « non justifiĂ©es » de plus de 2,7 millions d’euros au prĂ©judice de la mairie, selon la justice, ce qu’il nie.

Ses partisans imputent ses déboires judiciaires à son statut de dissident du Parti socialiste (PS), une formation membre de la coalition au pouvoir, et de la majorité présidentielle, des allégations réfutées par les autorités.


« Pour la libĂ©ration de Khalifa Sall », pouvait-on lire vendredi sur des banderoles et pancartes portĂ©es par les manifestants dont plusieurs arboraient des T-shirts Ă  l’effigie de responsables de l’opposition.

L' »absence de bilan » du prĂ©sident Macky Sall « justifie ses agressions rĂ©pĂ©tĂ©es » contre l’opposition, « en manipulant notre système judiciaire contre ses adversaires politiques », a dĂ©clarĂ© l’ex-Premier ministre Idrissa Seck.

« Si Khalifa Sall est en prison, c’est parce qu’il est un otage politique mais ce n’est pas parce qu’il a dĂ©tournĂ© de l’argent », a de son cĂ´tĂ© indiquĂ© Pape Diop, ancien maire de Dakar et ancien prĂ©sident de l’AssemblĂ©e nationale.

Des intervenants ont appelé à une bonne gestion des ressources pétrolières et gazières.

Le Premier ministre sĂ©nĂ©galais, Mahammed Boun Abdallah Dionne, a assurĂ© jeudi devant les dĂ©putĂ©s, que le gouvernement gĂ©rait le dossier des hydrocarbures avec transparence, après la signature de contrats d’exploration et d’exploitation avec des compagnies Ă©trangères.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut