Dossiers › Focus

Situation du français dans le monde: Plus de 715 millions de francophones Ă  l’horizon 2050

MalgrĂ© les tentatives hĂ©gĂ©moniques d’autres langues Ă©trangères dans le monde, le français connait une progression constante

Si l’on devrait juger la Francophonie aujourd’hui par l’Ă©tat de la langue française dans le monde, le bilan serait plutĂ´t mitigĂ©. De manière regrettable et passive, on assiste Ă  l’effacement du français dans les organisations internationales. Certains Etats membres de la Francophonie utilisent mĂŞme l’anglais dans les instances europĂ©ennes et internationales comme langue officielle. Bien plus, la Francophonie d’aujourd’hui apparaĂ®t comme une organisation internationale multilingue et disparate. Multilingue parce que tous les États francophones sont, Ă  l’exception de la France, en situation de bilinguisme ou de multilinguisme. Partout, la langue française est en situation de concurrence avec d’autres langues, que ce soit des langues africaines ou nationales, l’arabe, l’anglais, etc. Mais comme le disait le PrĂ©sident français Nicolas Sarkozy, « Le problème n’est pas l’anglais, le problème c’est le monolinguisme, c’est le prĂŞt-Ă -porter culturel, c’est l’uniformitĂ© ». Disparate parce qu’elle ne rĂ©unit plus seulement des pays francophones, mais aussi des États non souverains et des États non francophones qui veulent coopĂ©rer aux plans Ă©ducatif, culturel, technique, scientifique, et mĂŞme politique. La cĂ©lĂ©bration des cinquante ans de la Francophonie en septembre prochain constitue sans nul doute le lieu le mieux indiquĂ© pour faire une introspection afin de mieux se projeter dans l’avenir.

Avec 220 millions de locuteurs Ă  travers la planète, le français est la neuvième langue parlĂ©e dans le monde. Dans les pays de l’ocĂ©an Indien, si Madagascar comptabilise le plus grand nombre de francophones, c’est aux Seychelles et Ă  Maurice que la langue française reste la plus prĂ©sente du fait de sa proximitĂ© linguistique avec le crĂ©ole. En Afrique du Nord, si les francophones sont plus nombreux au Maroc, c’est la Tunisie qui passe au premier plan en pourcentage de sa population (64%). L’AlgĂ©rie, non membre de l’Organisation internationale de la Francophonie, comptabilise la seconde communautĂ© francophone au monde, avec plus de 11 millions de personnes sachant lire et Ă©crire le français. Au Moyen-Orient, le Liban devance l’Égypte en pourcentage de population francophone. Rappelons qu’il y a environ cinq cent mille francophones en IsraĂ«l, ce pays n’Ă©tant pas membre de l’Organisation internationale de la Francophonie. Dans l’Union europĂ©enne, le français est en deuxième position pour le nombre de locuteurs en langue maternelle, Ă  Ă©galitĂ© avec l’italien (16 %), derrière l’allemand (23,3 %) et devant l’anglais (15,9 %). Cependant, l’anglais arrive en première position pour le classement en langue Ă©trangère (41 %) devant le français (19 %), l’allemand (10 %) et l’espagnol (7 %). En Europe centrale et orientale, la Roumanie, puis la Pologne et la Moldavie sont les pays qui comportent le plus grand nombre de francophones et francophones partiels. En AmĂ©rique du Nord, le QuĂ©bec recense plus de 7 millions de francophones, soit 93 % de sa population, sur près de 9 millions pour l’ensemble du Canada oĂą le nombre de locuteurs de français est en lĂ©gère augmentation. Les États-Unis comptent 2,1 millions de locuteurs ayant dĂ©clarĂ©s parler le français Ă  la maison. Dans la CaraĂŻbe, HaĂŻti demeure le premier pays francophone.

Sur les 220 millions de francophones, plus de la moitiĂ© vit sur le continent africain, principal rĂ©servoir de locuteurs de la langue française dans le monde. En Afrique subsaharienne, les trois pays qui regroupent le plus grand nombre de francophones et francophones partiels additionnĂ©s sont: la RĂ©publique dĂ©mocratique du Congo, la CĂ´te d’Ivoire et le Cameroun. L’espoir n’est pour autant pas perdu, puisque dans les quinze pays africains oĂą la langue de Molière est utilisĂ©e, la progression est constante. L’alphabĂ©tisation croissante des africains et leur dynamisme dĂ©mographique permettent d’envisager 715 millions de francophones dans le monde en 2050, dont 85% seraient situĂ©s en Afrique.


La Belgique célèbre le français cette année

lalanguefrancaiseenfete.be)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut