Opinions › Tribune

Soutenance inĂ©dite d’une thèse de doctorant en forĂŞt devant un panel de pygmĂ©es

Par Charles Binam Bikoi

Sous l’Ă©gide du Cerdotola, une soutenance publique de Thèse de Doctorat en Anthropologie se tiendra le 05 Juin 2016, au Campement PygmĂ©e de Grand Zambi, dans l’Arrondissement de Bipindi au Sud Cameroun.

Cette thèse intitulĂ©e Gestion traditionnelle des Ă©cosystèmes forestiers par les PygmĂ©es Bakola/Bagieli et voisins bantu face Ă  l’exploitation nĂ©olibĂ©rale au Sud Cameroun, sera dĂ©fendu publiquement devant un jury universitaire international Ă©largi Ă  un panel de PygmĂ©es dĂ©positaires des savoirs Ă©cologiques endogènes, objet de l’Ă©tude.

Le candidat M. Jean Nke Ndih a menĂ© ses travaux Ă  partir de son affiliation institutionnelle Ă  deux laboratoires de recherche de l’UniversitĂ© Catholique de Louvain (UCL) : le Centre d’Etudes de DĂ©veloppement (CED) et le Laboratoire d’Anthropologie Prospective (LAAP) sous la direction scientifique du Pr Pierre-Joseph Laurent.

Afin de lui donner tout le retentissement nĂ©cessaire Ă  l’atteinte des objectifs, la soutenance aura lieu le 05 juin 2016, date anniversaire de la 43ème JournĂ©e Mondiale de l’Environnement. Elle sera organisĂ©e par le Cerdotola, de concert avec divers partenaires gouvernementaux et non gouvernementaux.

L’organisation de cette dĂ©fense de thèse en forĂŞt aboutira Ă  la production, outre d’un documentaire combinant les images de la dĂ©fense de thèse Ă  Louvain le 06 mai 2014, celles de la dĂ©fense de thèse en forĂŞt, les diffĂ©rents aspects des connaissances Ă©cologiques des pygmĂ©es, ainsi que les solutions endogènes aux problèmes de dĂ©veloppement durable, de protection de la nature et de dĂ©fense des
droits des peuples autochtones.


CrĂ©e en 1977 Ă  la diligence des Chefs d’Etats Africains, le Centre International de Recherche et de Documentation sur les Traditions Orales et les Langues Africaines (Cerdotola), est une institution intergouvernementale africaine de coopĂ©ration scientifique sur la protection, la promotion et la valorisation des identitĂ©s patrimoniales africaines.

Fait à Yaoundé le 27 mai 2016.


Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

A SAVOIR

- Les opinions et analyses présentées dans cette rubrique n'engagent que leurs auteurs et nullement la rédaction de Journalducameroun.com.

- JournalduCameroun.com n'est pas responsable des affirmations qui y sont présentées et se réserve le droit de modifier ou de retirer un article qui diffamerait, insulterait ou contreviendrait au respect des libertés publiques.

Ă€ LA UNE
Retour en haut