Santé › Conseils pratiques

Surveiller son tour de taille pour vivre vieux…

Plus vous avez de centimètres en trop sur votre tour de taille, moins vous vivrez longtemps. C’est une Ă©tude amĂ©ricaine qui le dit. Une raison de plus pour ne plus reporter votre rĂ©gime

Plus vous avez de centimètres en trop sur votre tour de taille, moins vous vivrez longtemps. C’est une Ă©tude amĂ©ricaine qui le dit. Une raison de plus pour ne plus reporter votre rĂ©gime. Avoir un gros ventre n’est pas qu’inesthĂ©tique. En effet, cumuler un surplus de graisse autour de la taille est dangereux pour la santĂ© et augmente les risques de mourir plus jeune, d’après les rĂ©sultats de cette Ă©tude publiĂ©e dans l’Ă©dition de Mars de la Mayo Clinic Proceedings. Les chercheurs de la Mayo Clinic ont en effet mis en Ă©vidence que les hommes et les femmes avec un large tour de taille mais avec des IMC «normaux» Ă©taient plus susceptibles de dĂ©cĂ©der plus jeunes, de mourir de maladies cardiaques, d’avoir de graves problèmes respiratoires et de dĂ©velopper des cancers. Les chercheurs ont mis en commun les donnĂ©es de 11 Ă©tudes de cohortes diffĂ©rentes. Ils ont donc analysĂ© les donnĂ©es mĂ©dicales de 600 000 personnes. «En raison de l’ampleur cette Ă©tude, les chercheurs ont pu montrer clairement la contribution indĂ©pendante du tour de taille sur la mauvaise santé», explique James Cerhan, mĂ©decin Ă©pidĂ©miologiste de la Mayo Clinic et auteur principal de l’Ă©tude.

Espérance de vie inférieure

Ils ont constaté que les hommes avec un tour de taille de 109 centimètres ou plus augmentaient leur risque de mortalité précoce de 50% que les hommes dont la taille est inférieure à 88.9 cm, donc une espérance de vie inférieure de trois ans après 40 ans. Les femmes ayant un tour de taille de 94 cm ou plus avaient un risque de mortalité précoce accrue de 80% que les femmes ayant un tour de taille de 68.5 cm ou moins, donc une espérance de vie inférieure de cinq ans après 40 ans.

Les scientifiques ont aussi remarquĂ© que le risque augmente de façon linĂ©aire tous les 5 cm de circonfĂ©rence supplĂ©mentaires et qu’il est observĂ© mĂŞme parmi les personnes aux IMC normaux. «L’IMC n’est pas une mesure parfaite» rappelle le Dr Cerhan. «Cette mesure ne fait pas la diffĂ©rence entre la masse maigre et la masse grasse et n’informe pas sur la localisation de votre masse grasse.»

«Or, la localisation des graisses est cruciale pour dĂ©terminer son effet sur l’organisme. Les graisses placĂ©es sur les hanches n’ont pas les mĂŞmes consĂ©quences que les graisses abdominales ou celles qui se situent autour de certains organes vitaux comme le c ur, le pancrĂ©as ou le foie. On les appelle graisses ectopiques et ce sont les plus dĂ©lĂ©tères. La graisse sur le ventre est associĂ©e Ă  des maladies telles que le diabète et les maladies cardiaques»


Dr Cerhan conclue que «les mĂ©decins doivent considĂ©rer Ă  la fois l’IMC et le tour de taille pour Ă©valuer le risque de mortalitĂ© prĂ©maturĂ©e liĂ©e Ă  l’obĂ©sitĂ©. Le principal objectif devrait ĂŞtre d’Ă©viter Ă  la fois un IMC et un tour de taille Ă©levĂ©s».


docteurbonnebouffe.com)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut