› Eco et Business

TIC: fin de la mission de prospection marocaine au Cameroun

OrganisĂ©e par Maroc Export, la mission de prospection dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) au Cameroun, s’est achevĂ©e samedi Ă  Douala

La mission de prospection BtoB dans le secteur des technologies de l’information et de la communication Ă  Douala au Cameroun a pris fin ce samedi 30 avril. InitiĂ©e par Maroc Export en collaboration avec l’Association des sociĂ©tĂ©s du Technopark (ASTEC) et la FĂ©dĂ©ration marocaine des technologies de l’information, des tĂ©lĂ©communications et de l’offshoring (APEBI), la mission qui s’est dĂ©roulĂ©e du 26 au 30 avril a connu la participation de 125 entreprises et institutions camerounaises et les huit entreprises marocaines.

A la sortie de ces rencontres BtoB, les entreprises participantes ont identifié plusieurs pistes de collaboration entre les parties camerounaise et marocaine. Des collaborations qui permettront à certaines entreprises de disposer désormais de plus de visibilité sur le marché.

En pleine expansion, le secteur des TIC au Cameroun est porteur d’opportunitĂ©s pour les entreprises marocaines. Riches d’une longue expĂ©rience dans ce domaine et d’un savoir-faire dĂ©sormais reconnu en Afrique, les acteurs marocains ont dĂ©jĂ  une vision globale du marchĂ© des technologies de l’information dans ce pays dont les Ă©changes commerciaux avec le Royaume sont passĂ©s de 24,2 millions de dollars en 2007, Ă  51 millions en 2013.

Affichant un dĂ©veloppement rapide depuis quelques annĂ©es, le secteur a permis la crĂ©ation de plus de 6.000 emplois directs et quelque 500.000 emplois indirects au cours des cinq dernières annĂ©es. Conscient du retard enregistrĂ© en matière d’infrastructure de communication et de tĂ©lĂ©communication, le PrĂ©sident camerounais, Paul Biya, avait affichĂ© Ă  plusieurs reprises sa volontĂ© de «rattraper au plus vite» ce retard. «L’Ă©conomie numĂ©rique est un vĂ©ritable accĂ©lĂ©rateur de croissance, en plus d’ĂŞtre une vĂ©ritable niche d’emplois nouveaux pour notre jeunesse. Nous devons pouvoir en tirer avantage pleinement. Le gouvernement, dans son organisation, accordera Ă  ce secteur toute l’attention mĂ©ritĂ©e», avait-il annoncĂ© lors d’un rĂ©cent discours.



Droits réservés )/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut