Société › Faits divers

Ums de Loum: altercation entre Bonaventure Djonkep et Pierre Kwemo

Bonaventure Djonkep. ©Droits réservés

Dimanche dernier, le premier a voulu en découdre avec le second, au beau milieu d’un match du championnat

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit Bonaventure Djonkep fulminer. Retenu par policiers, gendarmes et quelques quidams, l’entraîneur crie sur Pierre Kwemo, le président du club Ums de Loum. Bonaventure Djonkep veut en découdre avec son patron, tout de blanc vêtu.

L’entraîneur n’a pas supporté une tentative d’immixtion de Pierre Kemo dans son travail. En effet, le dimanche 14 mai, Ums de Loum livrait un match contre Stade Renard de Melong, pour le compte de la 14ème journée de la Mtn elite one. A un moment de la rencontre, Pierre Kwemo a quitté la tribune pour venir intimer l’ordre à son entraîneur d’opérer des changements. « De la tribune, le président a commandé le remplacement d’un joueur. Mon staff et moi réfléchissions pour savoir ce qui devait être fait. Il est descendu de la tribune pour récupérer la feuille de remplacement et y inscrire le nom du joueur qu’il voulait y envoyer. Je m’y suis opposé et nous avons failli arriver aux mains », raconte Bonaventure Djonkep au quotidien Le Jour.

Visiblement, le coach en avait gros sur le cœur. Après le match soldé par le score de zéro but partout, Bonaventure Djonke a exprimé une partie de ses frustrations. « L’autre jour, pour aller à Garoua, on a été obligé de prendre un car de transport public. Une équipe de football, qui un car de transport pour aller à Garoua…On a fait 33 heures de route pour y prendre quatre buts. Au lieu qu’il se répande, au lieu qu’il comprenne qu’il y a quelque chose qui ne va pas, il continue à faire ses bêtises. Je dis non ! Je suis sous contrat ici avec Ums, je vais aller jusqu’au bout de mon contrat. Et s’il veut que j’aille au bout de mon contrat, on va en découdre. Il ne faut pas que les présidents pensent qu’ils sont tout-puissants. Il n’est pas Dieu le père. Je suis un entraîneur sous contrat et je veux faire mon travail en toute quiétude », a déclaré Bonaventure Djonkep aux micros de médias présents sur le stade.

Si dimanche Bonventure Djonkep soutenait mordicus qu’il ne démissionnerait pas, de son côté, le club, semblai ne plus le compter dans ses effectifs. Le même 14 mai, le secrétaire général d’Ums de Loum a annoncé sur place que Bonaventure Djonkep était limogé. « Il ne fait plus partie de l’équipe. Nous allons saisir la ligue. Le président en a décidé ainsi », a déclaré le secrétaire général  du club. Celui-ci reproche à l’entraîneur d’être « impulsif » et de ne pas écouter les conseils.


Pierre Kwemo n’est pas non plus blanc comme neige. Le maire de Bafang est coutumier de divorces fracassants d’avec ses entraĂ®neurs. Le club a souvent dĂ» changer de coach plusieurs fois en une seule saison.

Selon certaines informations, Bonaventure Djonkep aurait prĂ©sidĂ© la sĂ©ance d’entraĂ®nement du club du lundi 15 mai.

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut