Personnalités › Jeunes talents

VĂ©rushka: « Ma vie après The voice »

©Droits réservés

Finaliste de l’équipe de la star congolaise Singuila, Vérushka a émerveillé les téléspectateurs de la première saison  de The Voice Afrique Francophone. Elle pense désormais qu’il est temps de sortir du cabaret pour entrer en studio

 Avec son potentiel vocal, ses remarquables prestations sur scène et les milliers de « like » enregistrés sur sa page Facebook, rien ne présageait que Nga Mveng Engola Véronique, plus connue sous le pseudonyme de Vérushka, ne serait pas élue meilleure voix d’Afrique Francophone à la saison une de The Voice Afrique Francophone. Comme en 2008 lors du concours de musique Stars 2 Demain, Vérushka occupe la 2ème place à ce concours de musique, avec  28,07% de votes en sa faveur. La star camerounaise qui ne regrette pas cependant d’avoir participé, remercie toute l’équipe de The Voice Afrique Francophone, en particulier son coach Singuila pour « l’encadrement et la belle aventure ».

Une aventure qui a démesurément fait grimper la côte de popularité de Vérushka. Dans son quartier situé à Yaoundé, beaucoup connaisse en effet son domicile. Il suffit juste de prononcer son nom, pour qu’un conducteur de moto des environs vous y conduise sans difficulté. Consciente de ce fait, la camerounaise estime que le plus important actuellement est d’être à la hauteur des attentes de ses fans : « Je ne vais pas baisser les bras, par amour pour la musique, mais aussi pour tous ceux qui croient en moi et en mon talent». La nouvelle coqueluche compte en effet entrer en studio pour donner une autre orientation à sa carrière musicale.

 Du cabaret au studio de production

Avant l’aventure de The Voice Afrique Francophone, Vérushka chantait déjà trois fois par semaine dans un cabaret, au quartier Bastos à Yaoundé. Aujourd’hui, elle affirme ne plus vouloir rentrer au cabaret pour entrer en studio :   « Je travaille déjà très dur parce que je n’irai plus au cabaret après mon contrat avec The Voice. Je dois désormais composer mes propres chansons et m’entourer d’une bonne équipe, afin d’offrir à mes fans un produit à la hauteur des prestations qui ont fait en sorte qu’on m’aime ».

Un album? Un single? Un maxi single ou encore un duo avec son coach Singuilla ? Vérushka ne peut encore rien dévoiler, puisqu’elle est encore sous contrat avec Universal Music, qui interdit aux finalistes de The Voice Afrique Francophone de faire toute publicité sur un éventuel produit musical, tant que le contrat n’a pas expiré. Ses fans peuvent en tout cas être sûrs d’une chose, c’est que Vérushka ou « The Voice », comme l’appellent désormais ses proches, s’établira hors de son pays natal, le Cameroun, et explorera les registres musicaux tels le gospel, l’Afro-jazz ou encore le Blue soul.


CĂ´tĂ© cĹ“ur, VĂ©rushka n’entend pas s’ouvrir au premier venu. Sa popularitĂ© lui impose un doute sur la sincĂ©ritĂ© des sentiments de ses prĂ©tendants. Tant mieux, elle pourra consacrer plus de temps Ă  sa carrière. « Je dois continuer Ă  prouver Ă  mon père que la voie que j’ai choisie est la bonne », affirme-t-elle, dĂ©terminĂ©e Ă  conquĂ©rir le monde. La fo-folle garde nĂ©anmoins les pieds sur terre. Pas question de prendre la grosse tĂŞte! MĂŞme les moto-taximen de son quartier l’ont remarquĂ©…

 

 

 

 

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut