Santé › Actualité

Vih/Sida: au Cameroun, les travailleuses de sexe enregistrent 36% de séroprévalence

Le taux de sĂ©ropositifs est bien Ă©levĂ© dans l’univers des prostituĂ©s dans le pays avec près de 40% de malades. C’est le rĂ©sultat d’une enquĂŞte publiĂ©e mardi par le ministère de la SantĂ©

Le taux de prĂ©valence au Vih/Sida reste encore très Ă©levĂ© dans le monde de la prostitution au Cameroun. Preuve que les sensibilisations menĂ©es par les pouvoirs publics ne suffisent pas Ă  freiner l’Ă©volution de cette pandĂ©mie chez cette catĂ©gorie de personne.

36,7% de sĂ©roprĂ©valence, c’est un chiffre non moins inquiĂ©tant, selon le ministère de la SantĂ© publique qui a rendu public les taux de prĂ©valence des quatre catĂ©gories de personnes au c ur des assises courues par plus de 250 participants venus d’Afrique Centrale et de l’Ouest, mais aussi d’Europe et d’AmĂ©rique.

C’Ă©tait au cours de la rĂ©union rĂ©gionale de partage d’expĂ©riences sur les populations « clĂ©s » et les populations vulnĂ©rables au Vih/Sida. Ainsi donc, la sĂ©roprĂ©valence chez les homosexuels Ă  YaoundĂ© est de 44,3% contre 24,2% Ă  Douala.

Chez les camionneurs, la séroprévalence est de 16,3%, 16,8% chez les populations carcérales et 10% chez les femmes âgées de 35 et 39 ans. Le but de la rencontre de Yaoundé tenue mardi, 20 septembre 2016, était de fournir des informations actualisées portant sur les interventions en matière de prévention du Vih, de dépistage, de soins et de traitement et surtout approfondir les échanges sur les questions affectant la santé et les droits humains des populations « clés ».



Droits réservés)/n

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

Ă€ LA UNE
Retour en haut