Société › Education

Cameroun: les élèves anglophones attendus lundi pour l’examen du GCE level

Au Nord-Ouest et au Sud-Ouest, les élèves de la classe de Terminale de la section anglophone seront aussi confrontés aux épreuves écrites malgré la crise ayant paralysé les activités dans ces régions depuis novembre.

Les épreuves écrites du baccalauréat anglophone (le GCE level) débutent lundi, 15 mai 2017, sur l’étendue du territoire camerounais. Dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, les élèves concernés par cet examen seront soumis aux mêmes épreuves, malgré le fait que l’école soit restée paralysée dans cette partie du pays; du fait d’une vague de violence survenue en décembre à Bamenda faisant craindre une année blanche.

Le ministre des Enseignements secondaires, Jean Ernest Ngalle Bibehe, s’est rendu dans le Nord-Ouest jeudi, 11 mai aux fins de s’assurer de la tenue des examens officiels «en toute douceur». Il y a rencontré les responsables de l’éducation et d’autres autorités de la région.

Jean Ernest Ngalle Bibehe recommande que soit créés des centres spéciaux pour accueillir les candidats qui n’ont pas déposé leurs dossiers. Le délégué régional du General certificate of education board a été instruit de procéder à la création et à l’organisation desdits centres, ce, malgré ses appréhensions au sujet du succès d’une telle initiative, du niveau de préparation des élèves pour les examens et les potentielles conséquences sur la crédibilité des résultats.

La question de la pertinence des examens dans les régions anglophones avait été abordée  jeudi, par le député Fobi Nchinda pour qui il n’est pas opportun d’examiner des jeunes qui n’ont pas reçu de cours. Pour lui, le plus sage serait alors que le gouvernement accorde la priorité à la résolution de la crise afin de s’assurer de la reprise des cours effective pour l’année scolaire 2017-2018.

Sur le plan sécuritaire, le gouverneur du Nord-Ouest, Adolphe Lélé Lafrique a indiqué que des mesures sont prises pour que les examens se déroulent sans anicroches. A cet effet, les élèves sont appelés à n’arborer leurs tenues de classe qu’une fois à l’intérieur des centres d’écrit. Par ailleurs, ceux des élèves qui étaient pensionnaires dans des internats peuvent décider d’y rester pendant toute la période de composition.

 

À LA UNE
Sondage

Un candidat de l'opposition a-t-il une chance de gagner la présidentielle 2018 au Cameroun?

View Results

Loading ... Loading ...
Retour en haut
error: Contenu protégé