Société › Société

1993-2013: La Fédération Initiatives des Femmes Africaines de France et d’Europe a 20 ans

Sa présidente, la camerounaise Damarys Maa Marchand et son staff proposent pour cet anniversaire un programme scientifique et culturel

Initiatives des Femmes Africaines de France et d’Europe fête ses 20 ans en ce début du mois de juillet. Ce sera à travers une série d’activités qui s’achèveront ce week-end dans la ville d’Arcueil, en banlieue parisienne, qui abrite les locaux de l’association.

Programme journée scientifique, le 05 juillet 2013 à L’Unesco
Il s’agit de la restitution de neuf thématiques qui ont été traitées en Europe et en Afrique, sous la forme des ateliers de réflexion avec d’autres associations ou en interne. Ces thématiques portent sur les politiques d’intégration des étrangers dans leurs pays d’accueil et en Afrique sur la contribution des migrants dans le développement de leurs pays d’origine.

Programme journées culturelles, les 06 et 07 juillet 2013 à Arcueil
Les 6 et 7 Juillet 2013, la ville d’Arcueil accueille la partie culturelle avec plus de 50 stands d’exposition, ventes, artisanat, concerts, danses, gastronomies, contes, défilés de mode (les costumes d’ici et d’ailleurs) et diverses animations. Par ailleurs, 6 artistes femmes ont créées une oeuvre musicale pour rendre hommage au travail des femmes dans le monde. Le titre du CD : Qui a la Clé ?


Initiatives des Femmes Africaines de France et d’Europe – a été créée en avril 1993 à l’Hôtel California à Paris par six femmes d’origine africaine exerçant chacune différentes activités : professeur, anesthésiste, journaliste, mère au foyer, chef d’entreprise en communication, ingénieur des transports. Le constat était clair. Elles avaient terminé leurs études, commencé à travailler donc bien réussi leur intégration en France. Qu’elles aient choisi de vivre en Europe ou pas, elles ont estimé qu’elles devaient s’organiser pour aider d’autres femmes africaines et leurs familles. A la création de cette organisation, les membres n’habitaient pas la même zone géographique. Après trois années d’activités difficiles, elles décidèrent de constituer une plate-forme d’associations, chacune des fondatrices ayant pour mission de créer une association dans sa commune ou d’obtenir l’adhésion d’une association déjà existante. Le but était de renforcer les capacités de chacune dans leur domaine de prédilection, d’effectuer un travail de proximité, de consolider les relations avec les partenaires locaux. Mutualisant ainsi leurs expériences, elles rendaient leurs actions de terrain plus visibles sur le plan national, européen et international. C’est ainsi que s’est concrétisée le 10 février 1996 à Arcueil la création d’une fédération dans le but de coordonner et d’animer un réseau d’associations. La Fédération IFAFE compte à ce jour 23 associations membres, dont 15 présidées par des femmes, sur l’étendue du territoire français. Pour Damarys Maa Marchand, présidente de Ifafe, Il s’agit principalement des associations qui oeuvrent pour l’intégration des populations étrangères et qui font la promotion des cultures africaines ici en France et dans toute l’Europe. Vers le continent africain, il s’agit des associations qui oeuvrent pour le développement. Nous les aidons à travers les montages de projets, les recherches de financements ainsi que les formations. Ces associations sont totalement autonomes dans leur fonctionnement. Notre rôle est de coordonner, d’animer et de rendre visible leurs activités. En 2000, après le vote de la loi sur la parité homme et femme en France, la fédération IFAFE a ouvert aussi l’adhésion aux associations hommes ou d’associations mixtes.


À LA UNE
Retour en haut